Page écolo sur Maurice - Radio Moris Sega Music Mauritius Ile Maurice

Précédent   Radio Moris Sega Music Mauritius Ile Maurice > Discussions > Discussions Générales

Réponse
 
Outils de la discussion Modes d'affichage
  #1 (permalink)  
Vieux 21/09/2006, 08h04
Avatar de Dev
Dev Dev est déconnecté
Rambo Morisien
 
Date d'inscription: août 2006
Localisation: région Parisienne IDF
Messages: 5 519
Envoyer un message via Yahoo à Dev
Page écolo sur Maurice

Bonjour , get sa ti camaleon la , zot pas rapel zot ti faire li fime
cigarette kan zot ti petit


ENVIRONNEMENT
La survie de l’humain dépend de la conservation de la nature

La Mauritius Wildlife Foundation veut faire prendre conscience de l’importance de préserver la nature. Son exposition au Blue Penny Museum dès aujourd’hui veut y sensibiliser les Mauriciens.

Comme le “Telfair’s skink” (ci-contre), bien des espèces, tant animales que végétales, sont menacées de disparition. L’avenir de l’être humain peut en dépendre.La nature n’a pas besoin des hommes pour survivre, mais les hommes ne survivront pas sans la nature. C’est un fait. C’est exactement ce que la Mauritian Wildlife Foundation (MWF) veut faire comprendre aux Mauriciens. “Vous avez une biodiversité extraordinaire et il est de votre responsabilité de la préserver”, plaide Lone Raffray, de la MWF.

Pour nous aider à en prendre conscience, la MWF ouvre aujourd’hui, au Blue Penny Museum, une exposition qui présente une empreinte d’une patte du dodo et dix sculptures en bronze de créatures disparues et qui vivaient à Rodrigues et à Maurice.

L’histoire de l’empreinte est très intéressante. Le dodo a été vu pour la dernière fois vers les années 1660 à 1680. Il existe à l’heure actuelle très peu de restes de cet animal : quelques squelettes et quelques ossements conservés dans des boîtes. L’empreinte que présente la MWF a été modelée à partir d’une vraie patte de dodo exposée en son temps au National History Museum de Londres. Cette patte a disparu, perdue à jamais, on ne sait trop comment. Mais quelques empreintes en avaient été prises et la MWF a pu en obtenir une. “C’est une empreinte à 100 % exacte”, dit Lone Raffray.

La grande majorité des Mauriciens ne se rend pas compte de l’importance à conserver les espèces. Une preuve s’il en faut, nous parlons toujours avec fierté de la “nationalité mauricienne” du dodo légendaire, sans pousser la réflexion plus avant ; sans vraiment se désoler de sa disparition, sans se demander quelles ont été les conséquences de l’extinction du dodo, et de plusieurs autres espèces, sur la biodiversité.

Mais la MWF concède que la réponse à cette interrogation n’est pas connue. Elle considère qu’il “est difficile d’être précis” sur un événement qui s’est passé il y a si longtemps. “Mais chaque espèce a sa place et, si l’on extermine des espèces, ce sera comme enlever des fils d’un tapis. Le tapis ne sera pas entier et ne tiendra pas comme il devrait”, explique Lone Raffray.


Réchauffement de la planète

En d’autres termes, chaque espèce joue un rôle important dans la nature et l’extermination de l’une ou l’autre résultera en un dérèglement de l’environnement naturel. Ce bouleversement a d’ailleurs déjà commencé. Il peut être constaté par les changements climatiques et autres phénomènes naturels qui entraînent dans leur sillage morts et tragédies. Les canicules, le réchauffement de la planète, les tsunamis, les tremblements de terre en sont des exemples concrets.

Quand on parle d’espèces, on inclut également les plantes. A Maurice, il existe 674 espèces de plantes endémiques et neuf espèces d’oiseaux, sans compter les insectes et reptiles qui n’existent qu’à Maurice et Rodrigues. Certaines sont en voie de disparition. “Il faut absolument les conserver, la survie de l’être humain en dépend”, rappelle la porte-parole de la MWF.

Si l’on pousse plus avant la réflexion sur l’importance vitale de chaque espèce, faudrait-il envisager de déconseiller de manger des animaux, lesquels ont aussi un rôle spécifique ? Lone Raffray ne le pense pas. “Les vaches, les cochons, les cerfs ne sont pas d’ici, ils ont été importés. Au contraire, ils mettent d’autres espèces en danger” dit-elle…

Sur l’île aux Aigrettes, joyau de la MWF en matière de conservation, on peut voir des sculptures grandeur nature de ces espèces disparues. Les “mini bronzes” exposés au Blue Penny Museum en ont été inspirés. L’exposition comprendra aussi dix “big bronzes”. Toutes ces sculptures, fabriquées à Maurice, seront mises en vente et les recettes aideront à financer les projets de conservation de la MWF.

Le message de la MWF et de l’exposition est clair : sauvons-nous nous-mêmes en conservant les espèces autour de nous, puisque notre propre survie en dépend. C’est un véritable appel au réveil de la population que lance la MWF. Sera-t-il entendu ?




Le pigeon bleu a déjà disparu. Chauve-souris, grosse cateau verte, fleurs rares, fruit “tambourissa”, ne doivent pas subir le même sort.


Réponse avec citation
Google
  #2 (permalink)  
Vieux 21/09/2006, 09h38
Avatar de fergeo
Fan RM
 
Date d'inscription: juillet 2006
Messages: 975
Page écolo à Maurice

J'ai lu cet article ce matin et je te remercie Dev que tu l'a inséré dans ce forum pour que l'on puisse en profité tous.Cela me touche que des personnes de l'Ile réagissent dans le bon sens afin de sauver ce que la nature nous apporte car il est triste de voir partout le manque de respect que les humains ont pour elle.
Réponse avec citation
  #3 (permalink)  
Vieux 22/09/2006, 09h19
Avatar de Dev
Dev Dev est déconnecté
Rambo Morisien
 
Date d'inscription: août 2006
Localisation: région Parisienne IDF
Messages: 5 519
Envoyer un message via Yahoo à Dev
Hommage aux disparus

Hommage aux disparus
Un hommage aux morts... C’était en quelque sorte l’esprit de la cérémonie d’hier au musée Blue Penny à Caudan. Entre elles, nos espèces disparues se disputaient la vedette. Qui était le plus majestueux ? Le dodo, le pigeon bleu, la tortue géante de Rodrigues ou encore le hibou “Commerson” ? En tout cas, ils avaient tous fière allure, ces disparus, immortalisés grâce à la Mauritian Wildlife Foundation et à ses collaborateurs.

Un dodo grandeur nature, réplique quasiment parfaite du vrai (photo), est en vente pour… 15 000 livres sterling, soit environ Rs 900 000. Et les invités étaient d’ailleurs en admiration devant la pièce unique en bronze. L’empreinte du dodo a aussi attiré beaucoup de regards.

Lone Raffray, de la MWF, se déclare satisfaite de l’accueil fait à cette exposition. Mais elle veut inviter les Mauriciens à visiter les endroits qui doivent être conservés pour “ne plus avoir à sculpter des espèces disparues à l’avenir. Il faut que les gens le sentent dans leurs tripes.”

Etait-ce le cas pour le ministre de l’Agro-industrie, Arvin Boolell ? En tout cas, il a affirmé sa conviction de l’impératif de sensibiliser la population à la question de l’environnement. Il a aussi parlé de mobiliser toutes les ressources à cette fin. Un premier pas serait de compiler une banque de données concernant les différentes espèces endémiques à Maurice, a-t-il ajouté.

Le ministre a rappelé que l’engagement du gouvernement concernant la conservation de nos espèces était visible quand le Premier ministre a mis fin aux travaux de construction de l’autoroute de Ferney. “Cela a été fait dans l’intérêt du pays”, a-t-il dit, en ajoutant que bientôt les Mauriciens pourront se rendre à la vallée de Ferney pour visiter et être conscientisés à la chose.

Arvin Boolell a souligné l’importance pour le pays que la politique concernant la conservation soit consistante. Ce n’est qu’ainsi que l’objectif sera atteint, a-t-il ajouté.

L’exposition est ouverte au public jusqu’à jeudi . Les originaux des sculptures et l’empreinte du dodo sont aussi exposés à l’île-aux- Aigrettes.
Réponse avec citation
Réponse

Tags
écolo, maurice, page, sur

Outils de la discussion
Modes d'affichage

Règles de messages
You may not post new threads
You may not post replies
You may not post attachments
You may not edit your posts

BB code is oui
Les smileys sont activés : oui
La balise [IMG] est activée : oui
Le code HTML peut être employé : non
Trackbacks are oui
Pingbacks are oui
Refbacks are non

Discussions similaires
Discussion Auteur Forum Réponses Dernier message
Quand la terre tremble à Maurice Dev Discussions Générales 3 07/05/2009 16h54
Maurice au cœur d'un trafic de compteurs et câbles malgaches Dev Discussions Générales 0 17/09/2006 08h34
L'UE évalue la situation des droits humains à Maurice Dev Discussions Générales 0 16/09/2006 21h39
Maurice ne vous quitte jamais Rocco Discussions Générales 2 05/09/2006 08h54
Paroles de "L'ile maurice" par Mighty Jah mamzelle_crapo Paroles. Classées 0 31/10/2005 21h35


Fuseau horaire GMT. Il est actuellement 06h18.


Édité par : vBulletin® version 3.7.4
Copyright ©2000 - 2020, Jelsoft Enterprises Ltd.
Search Engine Optimization by vBSEO 3.1.0 Tous droits réservés.
Version française #12 par l'association vBulletin francophone
© 2003-2008 RadioMoris.Com