#101 (permalink)  
Vieux 18/12/2006, 15h01
Avatar de monica__95
Super Fan RM
 
Date d'inscription: octobre 2004
Localisation: Ile de France...France
Messages: 3 939
Un livre sur Jean Margéot publié

Un livre sur Jean Margéot publié

Le cardinal a fêté ses 90 ans hier.
Le cardinal Jean Margéot a fêté, cette année, ses 90 ans. Pour marquer cet événement, les éditions Ile aux trésors publient un livre illustré sur ce Mauricien. Cette publication a été présentée officiellement hier à l’occasion des 68 ans de prêtrise du cardinal.

L’ouvrage a été conçu et réalisé par Françoise Yaw kan Tong et Conchiano Mootoosamy.

En dépit du fait qu’il a pris sa retraite, le cardinal est toujours bien présent dans les événements importants de notre pays.

Ce livre lui rend hommage, à travers une cinquantaine de témoignages et hommages, dont ceux du Premier ministre et du président de la République, de l’évêque de Port-Louis et de l’évêque de la Réunion. On y découvre plus de 250 illustrations dont des photos inédites des moments de sa vie. Le cardinal Bernardin Gantin préface le livre.

Cette publication de plus d’une centaine de pages, en couleurs, est disponible dans toute l’île, dans les paroisses et à la librairie Allot.

La messe d’hier au Carmel de Bonne-Terre était présidée par le cardinal lui-même, entouré des vicaires généraux, père Jean Maurice Labour, père Gérard Sulivan, par le père Henri Souchon et le père Jocelyn Grégoire.
Réponse avec citation
Google
  #102 (permalink)  
Vieux 18/12/2006, 19h19
Avatar de SISTA
Super Fan RM
 
Date d'inscription: novembre 2004
Localisation: paris
Messages: 1 742
Envoyer un message via Yahoo à SISTA
Je trouve que c'est une bonne initiative car le cardinal a beaucoup oeuvré dans le pays !
Réponse avec citation
  #103 (permalink)  
Vieux 19/12/2006, 22h41
Avatar de monica__95
Super Fan RM
 
Date d'inscription: octobre 2004
Localisation: Ile de France...France
Messages: 3 939
Lilian Berthelot signe son deuxième recueil de contes

LITTÉRATURE Quatre-Bornes


Lilian Berthelot signe son deuxième recueil de contes

La municipalité de Quatre-Bornes recevait lundi en fin de journée une de ses habitantes les plus dynamiques, en la personne de Lilian Berthelot qui présentait son deuxième recueil de conte, qui est également sa vingtième publication… Le nouveau maire de la ville, Régina Maudar, n'a pas manqué de rappeler que Lilian Berthelot a écrit le seul livre disponible sur la ville, et qu'elle a été la cheville ouvrière du concours de nouvelles Le prix du livre d'or, qui a récompensé dernièrement les meilleurs textes écrits sur le troisième âge. Les femmes étaient à l'honneur lors de cette présentation, au cours de laquelle, Shirin Joomun, la directrice des Éditions de l'Océan Indien, a relevé la liberté avec laquelle l'auteur partage ses émotions, son vécu et ses pensées. Sollicité pour commenter le livre, Robert Furlong compare ces contes et nouvelles à des miniatures, " un abrégé que l'on voudrait bien voir s'épanouir ensuite sous la forme d'un roman " avant de procéder à la lecture de quelques extraits marquants. " Laissés pour contes et dernières nouvelles " regroupe en fait quatorze contes, dont sept sont inédits et une nouvelle (Le mystère des vingt Gaulettes). Chaque texte est précédé d'une photographie en noir et blanc toujours en rapport avec le titre ou un de ses personnages. L'ouvrage qui s'adresse aux adultes et grands adolescents est disponible en librairie (à Rs 225), ou encore bien sûr à la bibliothèque Simone de Beauvoir, de Quatre-Bornes, dont le responsable était présent.
Réponse avec citation
  #104 (permalink)  
Vieux 25/12/2006, 21h26
Avatar de Dev
Dev Dev est déconnecté
Rambo Morisien
 
Date d'inscription: août 2006
Localisation: région Parisienne IDF
Messages: 5 519
Envoyer un message via Yahoo à Dev


Poésie

Sedley Richard Assonne La Poésie contre la Guerre


L'édition d'un texte pose parfois des problèmes difficiles à résoudre. Le Prix Jean Fanchette 2003 n'avait pas connu jusqu'ici d'impression pour diverses raisons. Voilà chose faite avec la publication de La Poésie contre la Guerre aux Éditions de la Tour. Voilà aussi un poète qui parle de la colère. Sedley Assonne écrit sous la dictée saccadée de l'actualité internationale, de l'Histoire à chaque minute jaillissante d'événements. "Des Libans, des Rwandas, des Kosovos, des paysages de pays déchirés, écartelés entre la haine et l'amour vrai…" Le poète ne peut être aujourd'hui que le sténographe de la vie et de la mort.
Le mérite de cette édition de Sedley Assonne semble être avant tout de transcrire ce qu'il nous est donné de voir dans le monde, d'entendre, d'interroger ou de vivre.
"War is not the answer…"
j'écoute toujours "What is going on", Marvin
et je ne comprends pas
comment une balle ait pu mettre fin à ta vie
j'ai peur aussi
pour tous ces enfants
qui n'ont jamais écouté ta chanson
qui ont une soul pourtant
et qui rêvent de grandir
à Harlem, à Bagdad, à Srebrenica
n'importe où
pourvu qu'aucun gun
ne vienne assourdir leurs chants…
La théorie poétique de S. Assonne n'est pas élaborée sur les seules innovations formelles ou les néologismes. C'est une nouvelle vision verbale du monde qu'il invente, bouleversant encore les formes et le langage poétique (C N N… Si Haine Haine… l'horreur du pays en direct). Il faut lire le texte d'Assonne en s'abandonnant à une contradiction poétique où se mêlent le chant froid de la guerre, le sérieux des références historiques et l'idéalisme d'une imagination débordante (Oncle Sam… tu ne m'as jamais dit que ce serait comme ça tout feu tout flamme…). Lire en suivant le poète dans sa quête des sons et des mots dans le flux des images fulgurantes. Entre lamentos, chants et prières, La Poésie contre la Guerre semble dire qui sauvera l'homme sauvera la poésie.
Réponse avec citation
  #105 (permalink)  
Vieux 26/12/2006, 10h10
Fan RM
 
Date d'inscription: juin 2004
Localisation: suisse
Messages: 1 171
Envoyer un message via Yahoo à soleil62
Citation:
Posté par Dev Voir le message


Poésie

Sedley Richard Assonne La Poésie contre la Guerre


L'édition d'un texte pose parfois des problèmes difficiles à résoudre. Le Prix Jean Fanchette 2003 n'avait pas connu jusqu'ici d'impression pour diverses raisons. Voilà chose faite avec la publication de La Poésie contre la Guerre aux Éditions de la Tour. Voilà aussi un poète qui parle de la colère. Sedley Assonne écrit sous la dictée saccadée de l'actualité internationale, de l'Histoire à chaque minute jaillissante d'événements. "Des Libans, des Rwandas, des Kosovos, des paysages de pays déchirés, écartelés entre la haine et l'amour vrai…" Le poète ne peut être aujourd'hui que le sténographe de la vie et de la mort.
Le mérite de cette édition de Sedley Assonne semble être avant tout de transcrire ce qu'il nous est donné de voir dans le monde, d'entendre, d'interroger ou de vivre.
"War is not the answer…"
j'écoute toujours "What is going on", Marvin
et je ne comprends pas
comment une balle ait pu mettre fin à ta vie
j'ai peur aussi
pour tous ces enfants
qui n'ont jamais écouté ta chanson
qui ont une soul pourtant
et qui rêvent de grandir
à Harlem, à Bagdad, à Srebrenica
n'importe où
pourvu qu'aucun gun
ne vienne assourdir leurs chants…
La théorie poétique de S. Assonne n'est pas élaborée sur les seules innovations formelles ou les néologismes. C'est une nouvelle vision verbale du monde qu'il invente, bouleversant encore les formes et le langage poétique (C N N… Si Haine Haine… l'horreur du pays en direct). Il faut lire le texte d'Assonne en s'abandonnant à une contradiction poétique où se mêlent le chant froid de la guerre, le sérieux des références historiques et l'idéalisme d'une imagination débordante (Oncle Sam… tu ne m'as jamais dit que ce serait comme ça tout feu tout flamme…). Lire en suivant le poète dans sa quête des sons et des mots dans le flux des images fulgurantes. Entre lamentos, chants et prières, La Poésie contre la Guerre semble dire qui sauvera l'homme sauvera la poésie.
hummmmm le retour de bye DEV.....ene gros calin doux pou fete to retour lor forum......
Réponse avec citation
  #106 (permalink)  
Vieux 26/12/2006, 15h20
Avatar de jrr
jrr jrr est déconnecté
Foreman
 
Date d'inscription: décembre 2004
Messages: 351
mwa mo pankor lyr enn lyvre ply serye ky toto et remi mary top sa perna so second
Réponse avec citation
  #107 (permalink)  
Vieux 27/12/2006, 10h19
Avatar de Dev
Dev Dev est déconnecté
Rambo Morisien
 
Date d'inscription: août 2006
Localisation: région Parisienne IDF
Messages: 5 519
Envoyer un message via Yahoo à Dev
Prenez place à la table de l’île Maurice gourmande

Le livre, signé Philippe Lenoir et Raymond de Ravel, invite à retrouver notre gastronomie. Temps de fête n’est pas temps de diète. Pourquoi ne pas en profiter pour se mettre à la gastronomie mauricienne. Retrouver des raretés tel le bouillon de tectec, “petit coquillage bivalve que l’on trouve à marée basse en fouillant le sable des plages peu fréquentées”. Indications tout aussi épicées que la recette elle-même.

Ce sont celles fournies par le trio Philippe et Jean Pierre Lenoir et Raymond de Ravel. Les cosignataires de la nouvelle édition de L’île Maurice à table. L’ouvrage, publié aux Editions de l’océan Indien est disponible en librairie à Rs 425.

Si deux des plumes ( Philippe Lenoir et Raymond de Ravel) “ne sont plus là pour accueillir” le présent ouvrage, Jean Pierre Lenoir se charge de nous rappeler qu’ils prescrivaient aux lecteurs : “Evitez d’assimiler nos recettes à des ordonnances médicales où s’équilibrent les milligrammes.”

Il n’y a qu’à voir pour cela les photos gourmandes qui illustrent le livre. Signées Christian Bossu-Picat. Des couleurs généreuses, tout autant que les épices qu’elles mettent en scène. Des recettes les plus élémentaires ou plutôt les plus typiques de chez nous, tels les beignets de bringelles ou gros piments, les auteurs passent en revue des façons agréablement épicées d’accommoder poissons, crustacés, viandes, volailles et gibiers.

Des croûtons d’huîtres au vindaye d’ourite, du brède de Chine au lard au moulouktany, L’île Maurice à table nous invite à un festin des sens. Des recettes de base, comme le rasson ou le briani, le livre s’offre la liberté de nous mitonner un civet de chauve-souris. “Une cuisine à l’image de la population mauricienne : bigarrée.”

Hommage aussi au savoir-faire traditionnel, le livre met à l’honneur des ustensiles relégués aux oubliettes avec l’évolution de l’électroménager. Roche à curry, pilon et mortier en pierre et tawa trouvent une place honorable dans la cuisine des Lenoir – de Ravel. Mieux, le livre se permet de parler la bouche pleine. Et de nous expliquer l’origine des mots comme gajak ou samoussa.
Réponse avec citation
  #108 (permalink)  
Vieux 08/01/2007, 12h50
Avatar de monica__95
Super Fan RM
 
Date d'inscription: octobre 2004
Localisation: Ile de France...France
Messages: 3 939
"Le voyage de Baudelaire à l'Ile Maurice et à la Réunion"

Publication : "Le voyage de Baudelaire à l'Ile Maurice et à la Réunion"
Sedley Assonne


En 1841, un jeune poète quittait la France à bord du navire "l'Alcide" pour partir aux Indes. Mais, Charles Baudelaire n'ira jamais aux Indes, ayant fait escale à l'île Maurice et à l'île Bourbon. Emmanuel Richon, muséologue et restaurateur, auteur de deux ouvrages, "Belle d'abandon, Jeanne Duval et Charles Baudelaire" et "Les poèmes mascarins de Charles Baudelaire", a édité un troisième ouvrage-hommage à l'auteur des "Fleurs du mal". Il a pour titre "Le voyage de Baudelaire à l'Ile Maurice et à l'Ile Bourbon".
Préfacé par Michel Carayol et édité chez Sham's Editions, le livre comporte de multiples photos de Baudelaire faites par le célèbre photographe Nadar, et une photo inédite de celle qui aurait été sa muse, Jeanne Duval.
Exégète de Baudelaire, Emmanuel Richon s'étonne, à juste titre, "qu'aucun critique baudelairien n'a jugé utile de venir dans l'océan Indien. L'hypothèse que le voyage de 1841 aurait pu avoir quelque incidence sur "Les fleurs du mal" ou "Le spleen de Paris" n'a pas été estimée suffisamment importante pour que l'on prenne la peine de venir enquêter directement dans cette partie du monde".
En effet, que ce soient Henri Troyat, Bernard Henri-Lévy et tant d'autres auteurs de biographies de Charles Baudelaire, aucun d'entre eux n'accorde quelque importance au séjour indianocéanique de Baudelaire. Pourtant, comme le démontre Michel Carayol, "comment ne pas penser qu'elle (l'oeuvre poétique) ait pu se nourrir concrètement, se vivifier de l'expérience du voyage aux Mascareignes, de toutes les sensations nouvelles, "les parfums, les couleurs, les sons", captées dans ces îles ?".
Emmanuel Richon rappelle que "c'est au moins un tiers des "Fleurs du mal" et du "Spleen de Paris" qui est plus ou moins influencé par ces îles soeurs que sont Maurice et la Réunion. Certains des poèmes les plus célèbres de Baudelaire évoquent directement les souvenirs de ce voyage", qui s'est prolongé jusqu'à Cape Town. Pour le chercheur, "deux lieux géographiques importants occupent l'oeuvre de Baudelaire : Paris et l'océan Indien. Il est fort curieux que l'on n'ait retenu que le premier, alors que le second existe tout autant. C'est le fruit, à mon avis, d'une vision ethnocentrique simplificatrice".
Il rappelle d'ailleurs, dans le livre, que l'on a tout tenté pour gommer l'existence de Jeanne Duval. "Insister sur l'importance du Voyage conduisait nécessairement à parler de cette femme noire. Cela était inacceptable aux yeux des critiques pour qui la sacralité de la poésie baudelairienne, telle qu'ils l'avaient vécue et prônée, ne pouvait être souillée par la présence de cette femme. Jeanne ne cadrait pas avec leurs critères d'évaluation. Comment faire se côtoyer l'univers de la créolité, de l'esclavage, de l'exil, l'ori-gine et l'image fantasmée de Jeanne avec l'univers poétique français de l'auteur des "Fleurs du mal ?".
Jeanne Duval a bien existé, précise Emmanuel Richon. "Trop de témoi-gnages, écrits, peintures, dessins. Peintures de Courbet, Manet, dessins à l'encre de Baudelaire lui-même" et l'auteur de soutenir qu'elle pourrait bien être originaire soit de la Réunion, de Maurice ou de Madagascar, car Baudelaire travaillait sur "Le prétendant malgache". Le livre apporte plusieurs hypothèses qui tendraient vers la Grande île, à travers notamment une lettre de Baudelaire à sa mère, le 18 novembre 1853, où le poète parle d'exhumation et d'inhumation", soit la cérémonie du "retournement des morts" typique de Madagascar.
Accompagné d'un CD, composé de seize poèmes de Baudelaire mis en musique par Sham's, "Le voyage de Baudelaire à l'île Maurice et à l'île Bourbon" sera certainement au centre des débats lors de l'hommage
qui sera rendu cette année à l'auteur des "Fleurs du mal" par le Centre Charles Baudelaire. Ce sera la meilleure façon de se rappe-ler de ce jeune homme de 20 ans, qui passa trois semaines à l'île Maurice, chez les Autard de Bragard, et qui laissera à la postérité "A une dame créole" et tant d'autres chefs-d'oeuvre de la poésie française.
Réponse avec citation
  #109 (permalink)  
Vieux 18/01/2007, 15h19
Avatar de monica__95
Super Fan RM
 
Date d'inscription: octobre 2004
Localisation: Ile de France...France
Messages: 3 939
Post Poètes mauriciens à l'honneur

LITTÉRATURE : Poètes mauriciens à l'honneur

Sur son site internet, La Maison de la poésie et de la langue française de Namur, Belgique (http://www.mplf.be) consacre un dossier aux poètes mauriciens. Mis en ligne en janvier 2007, ce dossier a été coordonné par Umar Timol et Mélanie Godin, et comportera une deuxième partie. La première partie comporte des poèmes d'Umar Timol, lui-même, ainsi que ceux de Vinod Raghoonundhun, Emmanuel Richon, Gillian Geneviève, Khal Toorabally, Yusuf Kadel, Michel Ducasse, Irfaan Manjoo, Anil Gopal et Shawkat Toorawa. Les auteurs mauriciens figurent auprès d'autres poètes contemporains francophones sélectionnés régulièrement et venant de divers pays, dont la France, les États-Unis, le Québec, la Tunisie, l'Inde, la Guadeloupe, Israël, parmi tant d'autres.
Réponse avec citation
  #110 (permalink)  
Vieux 18/01/2007, 15h39
Avatar de Sophia
Super Fan RM
 
Date d'inscription: décembre 2004
Localisation: londres
Messages: 2 033
en ce moment mo p relire bane livres de Jane austen.... mone gagne tous so livre pour seulement £7.... donc bizin profiter..... pride and prejudice, emma, sense and sensibility, persuasion etc

aussi mo ti pe lire un peu de Benjamin ZEphaniah (fer mwa rapel mo bizin poste sistajah enn livre de Benjamin la)
Réponse avec citation
Réponse

Tags
bouquin

Outils de la discussion
Modes d'affichage

Règles de messages
You may not post new threads
You may not post replies
You may not post attachments
You may not edit your posts

BB code is oui
Les smileys sont activés : oui
La balise [IMG] est activée : oui
Le code HTML peut être employé : non
Trackbacks are oui
Pingbacks are oui
Refbacks are non


Fuseau horaire GMT. Il est actuellement 13h03.


Édité par : vBulletin® version 3.7.4
Copyright ©2000 - 2014, Jelsoft Enterprises Ltd.
Search Engine Optimization by vBSEO 3.1.0 Tous droits réservés.
Version française #12 par l'association vBulletin francophone
© 2003-2008 RadioMoris.Com