Kreol et litéracie - Radio Moris Sega Music Mauritius Ile Maurice

Précédent   Radio Moris Sega Music Mauritius Ile Maurice > Discussions > Discussions Générales

Réponse
 
Outils de la discussion Modes d'affichage
  #1 (permalink)  
Vieux 10/09/2006, 07h19
Avatar de Dev
Dev Dev est déconnecté
Rambo Morisien
 
Date d'inscription: août 2006
Localisation: région Parisienne IDF
Messages: 5 519
Envoyer un message via Yahoo à Dev
Kreol et litéracie


Kreol et litéracie

Une formule gagnante pour le BEC


Lorsque l'an dernier, il avait lancé son programme d'études en kreol, Prevokbek,dans ses classes prévocationnelles, le Bureau de l'Éducation Catholique (BEC) avait pour ambition d'utiliser la langue maternelle pour rehausser le niveau de lecture et d'écriture des adolescents qui n'ont pas leur place dans le mainstream. Un an après, les résultats du Literacy and Numeracy Test en kreol et aussi en anglais, effectué dans ses classes de Prevocational Department (PVD) en juillet dernier, sont venus conforter le BEC dans ses convictions. Ces résultats seront analysés durant le colloque qu'organise actuellement le BEC.
Les résultats du Literacy and Numeracy Test en kreol sont visiblement au-dessus de toute attente, puisque, comme l'indique Jimmy Harmon, coordonnateur du projet Prevokbek, les 197 élèves en première année de PVD qui ont pris part à cette évaluationn'ont que 6 mois d'apprentissage. Avec ces données en main, le BEC a réaffirmé, vendredi dernier, sa position en faveur du kreol en classe, lors du lancement officiel du colloque Pou ki nou zenfan konn lir, ekrir, konte, dans le cadre de la Journée mondiale de Litéracie. Si ce colloque, qui prend fin mardi prochain, est focalisé sur l'utilisation de la langue maternelle, c'est parce que le BEC considère que celle-ci est cruciale en litéracie. "Basing ourselves on research and our own observations, we think that laying the foundation of learning in any first language helps to enhance mastery of second languages and other learning areas. But at this stage, our intent is to probe, not to prove", faisait ressortir Jimmy Harmon à l'ouverture du colloque.
Face aux enseignants, organisations militant pour une pédagogie basée sur la langue maternelle et au ministre de l'Éducation, Dharam Gokhool, entre autres, le directeur du BEC, Hervé de St Pern et Dev Virasawmy, ayant, lui, grandement contribué à la mise en œuvre du programme Prevokbek, ont fait un véritable plaidoyer pour que le kreol ne soit pas éjecté des classes des écoles gouvernementales. À ce sujet, le ministre Gokhool reste plutôt sobre. D'ailleurs, question qui reste sensible, le dossier du kreol à l'école - dont des projets pilotes conçus pour le secondaire et le rapport grafi larmoni - a pris un sérieux coup de froid dans les locaux du ministère de l'Éducation !
Hervé de St Pern: "Former la mentalité des personnes pour que le kreol devienne le médium d'apprentissage de l'enfant"
Continuant sur sa lancée, le BEC envisage maintenant de faire appel à l'expertise locale et internationale. Si, comparé à certaines îles de la région, Maurice, soulignait Jimmy Harmon, a défini des supports avant de commencer avec l'apprentissage dans la langue maternelle, il demeure que d'autres expériences ne feraient que renforcer le travail fait dans ce sens. L'université de Maurice et l'institut pédagogique, entre autres, seront concertés. Sur le plan international, les données de Prevokbekferont partie des sources valables pour le réseau régional mis en place après le colloque sur le bilinguisme et l'interculturalité à Mayotte, en mars dernier. L'Unesco ainsi que des institutions francophones et anglophones seront aussi approchées.
Au centre de tout cet effort déployé, l'enfant. Car, selon Hervé de St Pern, "l'enfant qui va à l'école raisonne et a des concepts, mais on l'empêche d'utiliser le véhicule de sa pensée !" Prêt à faire fi des préjugés, le BEC, par la voix de son directeur, est d'avis "qu'il faut mettre en place des méthodes, former la mentalité des personnes pour que le kreol devienne le médium d'apprentissage de l'enfant." Les deux jours à venir, dit-il, serviront à mettre "toutes les bonnes volontés à contribution pour avancer". Et d'ajouter, "on peut créer de petits génies, mais nous ne sommes pas capables de former des enfants normaux en mesure de lire et d'écrire ! Nous sommes tous fautifs !" Hervé de St-Pern a rappelé que les écoles gérées par le BEC n'échappent pas aux failles dans l'enseignement !
L'Éducation: pas de précipitation
La litéracie, insistait pour sa part Dev Virasawmy, est un outil essentiel dans le combat contre la pauvreté et le processus d'empowerment. Le projet Prevokbekayant, dit-il, "ouver sime boukou zanfan dan Maurice", il serait juste que d'autres enfants puissent en profiter. "Li ti pou bon ki sa program-la pa res zis o nivo ledikasyon katolik. Ki li gouvernman avan ou azordi, zot program prevokasyonel enn fiasko ! Si zot anvi donn enn sans bann zanfan oprimé, li (ndlr: le ministre de l'Éducation) nek ena pou dir li ti a kontan introdir prevokbek dan lekol gouvernman. Lerla apel li prevok nasyonal !"
Si l'ensemble de son - très long - discours brossait ses prérogatives au ministère, le ministre de l'Éducation a toutefois donné son assurance qu'il soutiendrait toute initiative qui encouragerait la litéracie ! D'ailleurs, faisait-il ressortir, des mesures sont prises pour revoir le National Literacy and Numeracy Project, tandis que 14 écoles de la Zone d'Éducation prioritaire ont initié des programmes de litéracie. Quant à l'utilisation du kreol en classe, Dharam Gokhool a rappelé que l'Education Act stipule que l'enseignant peut avoir recours à la langue maternelle comme médium d'enseignement, en Std III. "I have been to schools where I have seen teachers using kreol…" explique le ministre. Cependant, la question du kreol, dit-il, est souvent sujet de controverse. Pour cette raison, il faut, relevait le ministre, avancer avec prudence à ce niveau.


Jimmy Harmon, Unité de Recherche pour le Kreol Morisien: "Les données confirment qu'il faut donner à l'enfant des outils de base dans sa langue première"


En mai dernier, 370 écoliers du RCEA en Std III dans les régions de Moka/Flacq prennent part à un reading test en anglais qui était suivi d'une série de questions ouvertes. Les résultats ne sont pas brillants. Des candidats, 18,3% sont de fluent readers with comprehension;15,16%, fluent readers without comprehension;23,2%, struggler readers with comprehension et12,7%; struggler readers without comprehension. 29,2% des 370 enfants n'arrivaient pas à lire. Pour ce qui est du Literacy et Numeracy Test de juillet effectué auprès des élèves de la filière du PVD, c'est d'emblée que Jimmy Harmon fait ressortir que les résultats ne sont pas des conclusions définitives. Pour cet exercice, 197 adolescents de la form I ont participé au test en kreol et 192 élèves de la Form III ont pris part à la version anglaise du test. En moyenne, 31% des candidats de la Form I ont fait preuve de compétence en lecture, 46% s'en sortent en grammaire et 41% ont démontré des capacités en rédaction et compréhension. Les mêmes résultats du côté des plus grands sont, 16% et 39% (en rédaction et grammaire) respectivement. S'il est clair que les élèves s'exprimant en kreol sortent du lot, n'empêche que ce test n'est pas un exercice calqué sur des examens scolaires. Il vise "à vérifier et trouver des indications qui pourraient donner des signaux qui du Kreol ou de l'anglais, voire toute autre langue, est plus apte à faire un enfant acquérir les compétences de base en lecture, compréhension et écriture. Les données confirment ce que tout bon sens pédagogique devrait nous amener à dire, qu'il faut donner à l'enfant des outils de base en lecture, écriture et calcul, dans sa langue première, pour lui permettre d'entrer plus facilement dans l'apprentissage d'une langue seconde (l'anglais et le français) et les autres matières. Mais, cette acquisition de base doit se faire tôt. Dès les trois ou quatre premières années de scolarisation." Ce dernier sera désormais responsable d'une Unité de Recherche pour le Kreol Morisien dans le Centre de Formation pour Éducateurs, organe de formation du BEC.
Réponse avec citation
Google
Réponse

Tags
kréol, litéracie

Outils de la discussion
Modes d'affichage

Règles de messages
You may not post new threads
You may not post replies
You may not post attachments
You may not edit your posts

BB code is oui
Les smileys sont activés : oui
La balise [IMG] est activée : oui
Le code HTML peut être employé : non
Trackbacks are oui
Pingbacks are oui
Refbacks are non

Discussions similaires
Discussion Auteur Forum Réponses Dernier message
Langaz creol Lewis Nadal Discussions Générales 14 19/07/2007 16h30
le 9 octobre date important a ne pas oublié naissance du ROI KREOL zilion Discussions Générales 6 10/10/2005 19h57
Nou Langaz Maternel c 1 langaz(kreol) Lewis Nadal Discussions Générales 13 14/01/2005 15h15
Groupe FFK (Foul Faya Kréol) DJ El-Syd Discographie des Artistes 1 23/08/2004 12h24
Moris / Mauritius / L`ile-Maurice SheHzaD555 Discussions Générales 36 22/07/2004 17h55


Fuseau horaire GMT. Il est actuellement 12h04.


Édité par : vBulletin® version 3.7.4
Copyright ©2000 - 2020, Jelsoft Enterprises Ltd.
Search Engine Optimization by vBSEO 3.1.0 Tous droits réservés.
Version française #12 par l'association vBulletin francophone
© 2003-2008 RadioMoris.Com