Grave incidents a Montagne Blanche - Radio Moris Sega Music Mauritius Ile Maurice

Précédent   Radio Moris Sega Music Mauritius Ile Maurice > Discussions > Discussions Générales

Réponse
 
Outils de la discussion Modes d'affichage
  #1 (permalink)  
Vieux 04/09/2006, 06h37
Super Fan RM
 
Date d'inscription: août 2004
Localisation: London UK
Messages: 3 908
Envoyer un message via Yahoo à Rocco
Grave incidents a Montagne Blanche

INSÉCURITÉ
Incidents à Montagne-Blanche
Déploiement de force devant le poste de police de Montagne-Blanche hier. Ils revenaient d’un fancy-fair à Saint-Pierre, hier. Pour rentrer chez eux, ils ont pris un autobus individuel qui devait les ramener à Montagne-Blanche. Le hic : ils ne comptaient pas payer leur ticket. Et la situation a vite dégénéré et a tourné en confrontation avec un autre groupe hostile d’au moins 200 personnes qui les a pris en otages.

Il est 19 heures hier. Des habitants d’Olivia prennent un autobus à la gare de Saint-Pierre pour rentrer chez eux. Le véhicule se dirige vers Bel-Air avec, à son bord, une quarantaine de personnes composée d’adultes et d’enfants. En cours de route, certains passagers refusent de payer leur ticket. Certains auraient même été sous l’influence de l’alcool.

Mécontent, le receveur a alors alerté ses amis à Sébastopol. Alors qu’il est au téléphone, ces derniers, au nombre d’une trentaine, mettent le cap sur Montagne-Blanche. Entre-temps, l’autobus y arrive également.


Barrage de sécurité

Les passagers se trouvent confrontés à une foule hostile alors que des proches du receveur et du chauffeur affluent de toutes parts. Pour se protéger, les passagers s’enferment dans l’autobus. Sans se laisser démonter, les badauds redoublent d’efforts pour tenter de les en sortir. Ils endommagent le panneau de vitre du véhicule afin d’atteindre les passagers.

La police de Montagne-Blanche et la Divisional Support Unit sont alertées, mais elles n’arrivent pas à calmer les esprits. Elles appellent alors la Special Supporting Unit (SSU) en renfort. Celle-ci est menée par l’assistant surintendant de police, Daniel Coowar, qui se rend sur les lieux. L’assistant commissaire de police, Simadree Seeboo, assisté du surintendant de police, Narainduth Ghoora, arrive également sur place pour mieux superviser les opérations.

La route Royale de Montagne-Blanche est bloquée à la circulation. Des pneus en flammes sont placés sur la route. Aux alentours de 21 h 45, les policiers de la SSU établissent un barrage de sécurité. Un policier conduit alors l’autobus dans l’enceinte du poste de police.

Une heure plus tard, les sapeurs-pompiers de Flacq arrivent, parés à toute éventualité. Le calme semble être revenu. Les badauds, eux, regagnent leur domicile, non sans avoir proféré des menaces à l’encontre des passagers. A l’heure où nous mettions sous presse, ces derniers étaient toujours dans l’autobus, la police craignant pour leur sécurité.

Le chauffeur et le conducteur du véhicule ont consigné une déposition à la police hier soir. Ils devront identifier ceux qui ne voulaient pas payer leur ticket. La police a, elle, décidé d’effectuer des patrouilles afin d’assurer la sécurité des autobus.
Réponse avec citation
Google
Réponse

Tags
blanche, grave, incidents, montagne

Outils de la discussion
Modes d'affichage

Règles de messages
You may not post new threads
You may not post replies
You may not post attachments
You may not edit your posts

BB code is oui
Les smileys sont activés : oui
La balise [IMG] est activée : oui
Le code HTML peut être employé : non
Trackbacks are oui
Pingbacks are oui
Refbacks are non


Fuseau horaire GMT. Il est actuellement 13h21.


Édité par : vBulletin® version 3.7.4
Copyright ©2000 - 2020, Jelsoft Enterprises Ltd.
Search Engine Optimization by vBSEO 3.1.0 Tous droits réservés.
Version française #12 par l'association vBulletin francophone
© 2003-2008 RadioMoris.Com