Deuxieme agression Sexuelle de Marie Linley Savriacooty - Page 3 - Radio Moris Sega Music Mauritius Ile Maurice

Précédent   Radio Moris Sega Music Mauritius Ile Maurice > Discussions > Discussions Générales

Réponse
 
Outils de la discussion Modes d'affichage
  #21 (permalink)  
Vieux 11/07/2006, 13h30
Super Fan RM
 
Date d'inscription: août 2004
Localisation: London UK
Messages: 3 908
Envoyer un message via Yahoo à Rocco
En 2001, la police tine arette Maie Linley Savricooti dans ene salon de massage, Li ti travaille comme masseuse ladans et li ti propose pou faire ene fellation a ene client nu(Ram Sandagar) contre la somme de Rs.300.00.

La police tine arette li lor charge de prostitution.

Avant ki li ti avale 30 comprimers avant hier, so mari tine telefone li pou dire li dire tou la verite a la police lor so dernier allegation pou pa perdi zote letemps.

Rocco
Réponse avec citation
Google
  #22 (permalink)  
Vieux 12/07/2006, 09h34
Avatar de Davidou
Couper Cannes
 
Date d'inscription: octobre 2005
Localisation: France, Paris
Messages: 55
Envoyer un message via MSN à Davidou
enn vré polar so zistoir la !!!!!!!!!! mo pé halliciné !
Réponse avec citation
  #23 (permalink)  
Vieux 14/07/2006, 13h58
Avatar de ZahoOL
DeeJay
 
Date d'inscription: novembre 2003
Localisation: RM Studio
Messages: 3 677
Envoyer un message via MSN à ZahoOL
INTERVIEW
Marie-Linley Savriacooty : “Je vais disparaître”


Au lendemain de sa sortie de l’hôpital, après sa tentative de suicide, Linley confie son sentiment de rejet. Elle parle de coup monté concernant le témoin qui l’aurait aperçue...

Vêtue de jeans et d’un pull, son sac noir à l’épaule, Marie-Linley Savriacooty – qui était admise de lundi à mercredi après-midi à l’hôpital de Rose-Belle – arrive à l’étude de Me Jean-Claude Bibi, à Port-Louis. Il est presque 15 h 30. La secrétaire l’informe que l’homme de loi n’est pas encore rentré. Pendant qu’elle l’attend, nous nous entretenons avec elle.

La conversation est à peine entamée que Me Bibi arrive. Visiblement surpris de sa présence, il l’invite quand même à entrer dans son bureau. Elle y restera pendant environ dix minutes. A sa sortie, nous reprenons la conversation. Elle semble préoccupée. “Je ne sais plus quoi faire et où aller”, déplore-t-elle avant de nous raconter les raisons qui l’ont poussée à sa tentative de suicide.

● Quel est votre état de santé après votre tentative de suicide ?

(Soupir) Je dois réfléchir avant de vous dire quoi que ce soit parce que je vais passer devant un panel de médecins très prochainement pour un examen psychiatrique.

● Donc, vous êtes toujours disposée à le faire ?

Oui, en présence de mon mari.

● Pourquoi ?

J’ai des raisons pour qu’il soit avec moi quand j’irai voir les médecins.

● Quelles sont ces raisons ?

Il les connaît lui…

● Pourquoi cette tentative de suicide ?

Parce que tout le monde est contre moi et Stéphano m’a dit qu’il voulait prendre ses distances. En apprenant cela, j’étais perdue.

● Surtout après qu’il vous a dit ses intentions de divorcer…

Jamais ! Il ne m’a pas dit qu’il voulait divorcer. Il m’a tout simplement dit qu’il voulait prendre du recul.

● Son attitude vous étonne ?

Oui. Il m’a confié qu’il était très influencé par ses collègues. Ces derniers lui ont demandé de s’éloigner de moi à cause de son travail. C’est pour éviter qu’il ait des problèmes.

● Est-il venu vous rendre visite à l’hôpital ?

Non. Il m’a téléphoné mardi pour me dire qu’il ne pouvait pas venir me voir car il était de service ce jour-là. Un van devait venir, à tout moment, le prendre.

● Que vous a-t-il dit concernant votre tentative de suicide ?

Il m’a demandé de lui pardonner et assuré qu’il m’aimait toujours.

● Il était sincère selon vous?

Je ne sais pas…

● Que comptez-vous faire ?

(Soupir) Je ne sais plus. Je ne mérite pas une chose pareille. Mon mari sait combien j’ai souffert. Je suis une victime dans toute cette histoire mais personne ne veut me croire.

● Et votre époux, selon vous, pourquoi doute-t-il de vous ?

Mais il n’y a aucune raison. Il m’avait dit : “Tu dois tout dire à la police ma chérie. Si tu te souviens de quelque chose, n’aie pas peur.” J’en ai marre de me battre pour une cause perdue. Ce que je souhaite le plus au monde, c’est de me souvenir de ce qui s’est passé. C’est trop dur pour moi cette injustice. Et mon mari m’a quittée aujourd’hui... Mais vous verrez, je vais disparaître…

● Que voulez-vous dire par là ?

Vous allez voir…

● Pensez-vous que ce serait bien que vous soyez soumise à un examen psychiatrique ?

C’est humiliant de passer devant un panel de psychiatres. Mais j’insiste pour que Stéphano m’accompagne.

● Et s’il refusait ?

Il n’a pas intérêt (en haussant le ton).

● Pourquoi cela ?

J’ai comme l’impression qu’il refuse de savoir la vérité. Il m’a toujours promis de ne rien faire qui puisse me faire souffrir.

● Parlez-nous de votre enlèvement et agression.

Il y a une chose qui m’intrigue concernant les dires d’un témoin qui m’aurait aperçue près du champ de cannes à Camp-de-Masque. Cette personne a dit à la police que je portais des savates avec des perles.

● Est-ce vrai ?

Oui. Je portais les savates avec des perles ce jour-là. Mais quand une personne est en train de conduire, elle se concentre sur sa route. D’avoir eu le temps de se souvenir des détails concernant ma tenue vestimentaire et surtout des perles qu’il y avait sur mes savates, je peux vous dire que cela m’étonne beaucoup.

● Vous croyez que ce témoin aurait menti à la police ?

J’en suis persuadée.

● Mais dans quel intérêt ?

Cet homme connaît sans doute ceux qui m’en veulent. Je pense qu’il a dû être renseigné concernant ma tenue vestimentaire et aurait par la suite donné un faux témoignage à la police pour donner l’impression que je suis folle et que mon histoire a été fabriquée de toutes pièces.

● A ce propos, une personne est enlevée en plein centre de Rose-Hill. Cela paraît absurde, vous ne trouvez pas ?

Ecoutez, on m’a chloroformée lorsque j’étais dans les couloirs de l’Arcade Sunassee. C’est un endroit où il n’y a presque personne dans la journée. Je me souviens avoir eu un coup à la nuque et une brûlure dans les narines. J’étais dans les vapes.

● Ne me dites pas qu’il n’y avait personne dans les parages…

C’est vrai qu’il y avait quelques personnes qui ont vu cette scène. Je pense que pour éviter des problèmes elles ont préféré ne rien dire.

A la suite de cet entretien, nous nous sommes également tournés vers Me Jean Claude Bibi. Il nous a déclaré hier soir qu’il ne représentait plus les intérêts du couple Savriacooty depuis dimanche. “ J’ai eu une brève conversation avec Mme Savriacooty aujourd’hui (NdlR hier) car nous ne sommes pas vus depuis quelque temps. Je lui ai donné tout simplement quelques conseils.”
Réponse avec citation
  #24 (permalink)  
Vieux 14/07/2006, 20h04
Super Fan RM
 
Date d'inscription: août 2004
Localisation: London UK
Messages: 3 908
Envoyer un message via Yahoo à Rocco
Citation:
Posté par ZahoOL
INTERVIEW
Marie-Linley Savriacooty : “Je vais disparaître”


Au lendemain de sa sortie de l’hôpital, après sa tentative de suicide, Linley confie son sentiment de rejet. Elle parle de coup monté concernant le témoin qui l’aurait aperçue...

Vêtue de jeans et d’un pull, son sac noir à l’épaule, Marie-Linley Savriacooty – qui était admise de lundi à mercredi après-midi à l’hôpital de Rose-Belle – arrive à l’étude de Me Jean-Claude Bibi, à Port-Louis. Il est presque 15 h 30. La secrétaire l’informe que l’homme de loi n’est pas encore rentré. Pendant qu’elle l’attend, nous nous entretenons avec elle.

La conversation est à peine entamée que Me Bibi arrive. Visiblement surpris de sa présence, il l’invite quand même à entrer dans son bureau. Elle y restera pendant environ dix minutes. A sa sortie, nous reprenons la conversation. Elle semble préoccupée. “Je ne sais plus quoi faire et où aller”, déplore-t-elle avant de nous raconter les raisons qui l’ont poussée à sa tentative de suicide.

● Quel est votre état de santé après votre tentative de suicide ?

(Soupir) Je dois réfléchir avant de vous dire quoi que ce soit parce que je vais passer devant un panel de médecins très prochainement pour un examen psychiatrique.

● Donc, vous êtes toujours disposée à le faire ?

Oui, en présence de mon mari.

● Pourquoi ?

J’ai des raisons pour qu’il soit avec moi quand j’irai voir les médecins.

● Quelles sont ces raisons ?

Il les connaît lui…

● Pourquoi cette tentative de suicide ?

Parce que tout le monde est contre moi et Stéphano m’a dit qu’il voulait prendre ses distances. En apprenant cela, j’étais perdue.

● Surtout après qu’il vous a dit ses intentions de divorcer…

Jamais ! Il ne m’a pas dit qu’il voulait divorcer. Il m’a tout simplement dit qu’il voulait prendre du recul.

● Son attitude vous étonne ?

Oui. Il m’a confié qu’il était très influencé par ses collègues. Ces derniers lui ont demandé de s’éloigner de moi à cause de son travail. C’est pour éviter qu’il ait des problèmes.

● Est-il venu vous rendre visite à l’hôpital ?

Non. Il m’a téléphoné mardi pour me dire qu’il ne pouvait pas venir me voir car il était de service ce jour-là. Un van devait venir, à tout moment, le prendre.

● Que vous a-t-il dit concernant votre tentative de suicide ?

Il m’a demandé de lui pardonner et assuré qu’il m’aimait toujours.

● Il était sincère selon vous?

Je ne sais pas…

● Que comptez-vous faire ?

(Soupir) Je ne sais plus. Je ne mérite pas une chose pareille. Mon mari sait combien j’ai souffert. Je suis une victime dans toute cette histoire mais personne ne veut me croire.

● Et votre époux, selon vous, pourquoi doute-t-il de vous ?

Mais il n’y a aucune raison. Il m’avait dit : “Tu dois tout dire à la police ma chérie. Si tu te souviens de quelque chose, n’aie pas peur.” J’en ai marre de me battre pour une cause perdue. Ce que je souhaite le plus au monde, c’est de me souvenir de ce qui s’est passé. C’est trop dur pour moi cette injustice. Et mon mari m’a quittée aujourd’hui... Mais vous verrez, je vais disparaître…

● Que voulez-vous dire par là ?

Vous allez voir…

● Pensez-vous que ce serait bien que vous soyez soumise à un examen psychiatrique ?

C’est humiliant de passer devant un panel de psychiatres. Mais j’insiste pour que Stéphano m’accompagne.

● Et s’il refusait ?

Il n’a pas intérêt (en haussant le ton).

● Pourquoi cela ?

J’ai comme l’impression qu’il refuse de savoir la vérité. Il m’a toujours promis de ne rien faire qui puisse me faire souffrir.

● Parlez-nous de votre enlèvement et agression.

Il y a une chose qui m’intrigue concernant les dires d’un témoin qui m’aurait aperçue près du champ de cannes à Camp-de-Masque. Cette personne a dit à la police que je portais des savates avec des perles.

● Est-ce vrai ?

Oui. Je portais les savates avec des perles ce jour-là. Mais quand une personne est en train de conduire, elle se concentre sur sa route. D’avoir eu le temps de se souvenir des détails concernant ma tenue vestimentaire et surtout des perles qu’il y avait sur mes savates, je peux vous dire que cela m’étonne beaucoup.

● Vous croyez que ce témoin aurait menti à la police ?

J’en suis persuadée.

● Mais dans quel intérêt ?

Cet homme connaît sans doute ceux qui m’en veulent. Je pense qu’il a dû être renseigné concernant ma tenue vestimentaire et aurait par la suite donné un faux témoignage à la police pour donner l’impression que je suis folle et que mon histoire a été fabriquée de toutes pièces.

● A ce propos, une personne est enlevée en plein centre de Rose-Hill. Cela paraît absurde, vous ne trouvez pas ?

Ecoutez, on m’a chloroformée lorsque j’étais dans les couloirs de l’Arcade Sunassee. C’est un endroit où il n’y a presque personne dans la journée. Je me souviens avoir eu un coup à la nuque et une brûlure dans les narines. J’étais dans les vapes.

● Ne me dites pas qu’il n’y avait personne dans les parages…

C’est vrai qu’il y avait quelques personnes qui ont vu cette scène. Je pense que pour éviter des problèmes elles ont préféré ne rien dire.

A la suite de cet entretien, nous nous sommes également tournés vers Me Jean Claude Bibi. Il nous a déclaré hier soir qu’il ne représentait plus les intérêts du couple Savriacooty depuis dimanche. “ J’ai eu une brève conversation avec Mme Savriacooty aujourd’hui (NdlR hier) car nous ne sommes pas vus depuis quelque temps. Je lui ai donné tout simplement quelques conseils.”
Ca cout la li mette li dans soulier Houdini pou ki li disparaite, nou a getter juska cote ca, ca saga la pou derouler.

Rocco
Réponse avec citation
  #25 (permalink)  
Vieux 15/07/2006, 18h27
Super Fan RM
 
Date d'inscription: août 2004
Localisation: London UK
Messages: 3 908
Envoyer un message via Yahoo à Rocco
Ce matin Samedi 15-7-2006 Mme.Marie Linley Mariacooty ti supposer alle lopital Brow-Sequard pou ene examen psychiatrique pou determiner si li ena trouble mental. Apres ca session la, si bane psychiatres fine joine ene conclusion ke la dame besoin soin psychiatrique, les necessaires pou faire pou aide li. Si li pa fine alle so rendezvous, la, li pou trouve li dans de beaux draps.
Kand li ti alleguer ki li ti enseinte letemps banne zome ti viol li lor trottoir devant 50 personnes. La cour ti ordonne li pou faire ene test de pregnancy, mais li pa ti faire, 2 mois plutard li ti declarer ki li tine faire perte.

Si banne psychiatres diagnose li comme une personne fit mentallement, lerla zaffaire la pou soffer pou li.

Li risque d'etre poursuivie pou plusieurs charges:
(1) Li ti donne instructions a banne dimounes pou alle craze la caze Mr. Manna le 29 janvier a New Grove.
(2) Ensuite li capave etre poursuivie pour avoir inciter ene habitant de Mahebourg Shyam Seetul a consigner ene fausse deposition contre Mr. Dev Manna. et Mme. Savriacooty tine promette li service d'un avocat.
(3) La cour capave poursuive li pou ca dernier presumee agression sexuelle a Camp de Masque le 27 juin, sous une charge de "Effecting a public mischief"
(4) Li besoin repondre O charge de tentative de suicide car C punissable par la loi.

Rocco



















Réponse avec citation
  #26 (permalink)  
Vieux 15/07/2006, 20h45
Avatar de angeli
Manev
 
Date d'inscription: novembre 2005
Localisation: FRANCE (93)
Messages: 7
Je ne comprends plus rien à cette histoire.

Quelle HISTOIRE!
Réponse avec citation
  #27 (permalink)  
Vieux 15/07/2006, 21h50
Super Fan RM
 
Date d'inscription: août 2004
Localisation: London UK
Messages: 3 908
Envoyer un message via Yahoo à Rocco
Citation:
Posté par angeli
Je ne comprends plus rien à cette histoire.

Quelle HISTOIRE!
Oui, c'est ene affaire tres bizare et grave, kand news de so supposer d'enlevement tine annoncer le 27 juin, entier l'ile moris ti supporte li et banne marches pacifik tine proposer a son egard.
Mais kand 2+2 commence = 3 dans l'affaire, kand les doutes commencent former, kand son passer vine publique, kand so mari kitte li et so l'homme retire li du cas. La, ene lote sentiment commence manifester par le publique.
Enfin, mo souhaiter ki li gagne tous l'aide ki li capave, li pou bien triste si li faire ene zaffaire bete coma li fine menacer.

Rocco
Réponse avec citation
  #28 (permalink)  
Vieux 17/07/2006, 08h41
Avatar de Davidou
Couper Cannes
 
Date d'inscription: octobre 2005
Localisation: France, Paris
Messages: 55
Envoyer un message via MSN à Davidou
J'ai aussi du mal a suivre tellement c'est compliqué.
Réponse avec citation
  #29 (permalink)  
Vieux 23/07/2006, 09h14
Avatar de ZahoOL
DeeJay
 
Date d'inscription: novembre 2003
Localisation: RM Studio
Messages: 3 677
Envoyer un message via MSN à ZahoOL
Le feuilleton Savriacooty a connu un nouveau rebondissement dans l'après-midi de jeudi. En effet, l'époux de Marie-Linley, accompagné de son homme de loi, Jean-Claude Bibi, a consigné une déposition contre elle.


phewww , marimar pas menti!
Réponse avec citation
  #30 (permalink)  
Vieux 23/07/2006, 10h36
Super Fan RM
 
Date d'inscription: août 2004
Localisation: London UK
Messages: 3 908
Envoyer un message via Yahoo à Rocco
Citation:
Posté par ZahoOL
Le feuilleton Savriacooty a connu un nouveau rebondissement dans l'après-midi de jeudi. En effet, l'époux de Marie-Linley, accompagné de son homme de loi, Jean-Claude Bibi, a consigné une déposition contre elle.


phewww , marimar pas menti!
Oui, li menace so mari et li fine dire li "si to pa retourne avec moi, mo pou dire la police ke C toi ki ti orchetrer mo enlevement le 27 Juin avec l'aide to banne camarades de Rose Hill. Stephano, le mari fine informe so lome de loi et ce dernier fine conseil li alle faire ene declaration la police.

Rocco
Réponse avec citation
Réponse

Tags
agression, deuxieme, linley, marie, savriacooty, sexuelle

Outils de la discussion
Modes d'affichage

Règles de messages
You may not post new threads
You may not post replies
You may not post attachments
You may not edit your posts

BB code is oui
Les smileys sont activés : oui
La balise [IMG] est activée : oui
Le code HTML peut être employé : non
Trackbacks are oui
Pingbacks are oui
Refbacks are non


Fuseau horaire GMT. Il est actuellement 20h35.


Édité par : vBulletin® version 3.7.4
Copyright ©2000 - 2019, Jelsoft Enterprises Ltd.
Search Engine Optimization by vBSEO 3.1.0 Tous droits réservés.
Version française #12 par l'association vBulletin francophone
© 2003-2008 RadioMoris.Com