Radio Moris Sega Music Mauritius Ile Maurice

Radio Moris Sega Music Mauritius Ile Maurice (http://www.radiomoris.com/forum/)
-   Discussions Générales (http://www.radiomoris.com/forum/discussions-generales/)
-   -   LE CHICKEN BOONIA A MAURICE!!! (http://www.radiomoris.com/forum/discussions-generales/1880-le-chicken-boonia-maurice.html)

Rocco 05/05/2005 07h37

LE CHICKEN BOONIA A MAURICE!!!
 
CHICKEN BOONIA A MAURICE;

Nous tou fine tanne parler Chicken Vindaloo, Chicken Tika, Chicken Madras, Chicken Tandoori etc. Ca zote correct ca et zote fere la bouche content kande meme to transpirer après kand to alle toilette.

Mais sans blague, Chicken Boonia c’est virus ki fek rente Maurice de COMORES, li propagé par mousetik et li bien douloureux. So symptom c’est la fièvre pendant 5 jours et douleur intolerable dans banne jointures. Li fine détecté dans China Town à Port Louis.
Check ca are zote fami à Maurice pour plus de renseignements.

Merci.

Rocco
8) [/b]

marie_vic 05/05/2005 07h57

Merci Radio Moris pour cette information.

Nou pé vini en vacances Maurice en Juillet

Ki kapav fer pou évit ca problem là?

Merci
Marie

Rocco 05/05/2005 08h10

CHICKEN BOONIA A MAURICE!!!
 
Marie-vic, comme d'habitude, prend les precosion normal, apporte to banne la creme anti-mousetik et spray.

Passe une bonne vacance.

Rocco 8)

DJ El-Syd 05/05/2005 12h55

SVP, ne confondez pas Chicken Boonia avec Chicken Bhuna...

:wink:

Rocco 05/05/2005 14h19

Chicken Bhuna a Maurice
 
Dj Elsyd, Chicken Boonia ek Chicken Bhuna meme zafaire ca man, pourvi nou passe message la ek nou conpatriotes, ki to dire toi?

Rocco 8)

DJ El-Syd 05/05/2005 14h49

Re: Chicken Bhuna a Maurice
 
Citation:

Posté par Rocco
Dj Elsyd, Chicken Boonia ek Chicken Bhuna meme zafaire ca man, pourvi nou passe message la ek nou conpatriotes, ki to dire toi?

Rocco 8)

Mwabitié manz chicken bhuna dan resto mé prémié fwa mo tann parlé de chiken boonia... Merci pou l'info...

Mossi mo pou faire atensyon kan mo vinn Moris...

Mais si Chicken Boonia enn Virus, par contre Chicken Bhuna enn plat curry dan resto... Sa em mo pé dire nou bann mam pa confrondre les deux pangar dimunn arette alle manzé dan restaurant indien...

:wink:

Lewis Nadal 05/05/2005 15h04

Rocco mersi pou to linformasyon,sa maladie li dan tizil dépi lontan,mais zote gouvernman reste trankil pou sa pa afekté zote ékonomi,et sirtou bane tourist dan tizil,avant hier 8 dimun ti dékuver r sa maladie "Chikungunya" la et so pli zolie pérna pou le moman so antidote.
É Port-Louis la ri Arsenal la ba meme ki so nik kot sa ine éklo.

Port-Louis serait la ville la plus exposée car il s’agit du centre où convergent des milliers de Mauriciens et bon nombre de ressortissants étrangers. Selon le ministère de la Santé et les travailleurs sociaux, le premier porteur du Chikungunya serait un Comorien. Celui-ci aurait séjourné dans une pension de famille de la capitale le mois dernier. Quelque 4 500 cas ont été recensés aux Comores à la suite d’une épidémie de Chikungunya.
Touzur mersi pou to partaz Rocco.L.N.

DJ El-Syd 05/05/2005 18h00

Chikungunya Fever


THE FACT FILE:

Organism
This is a virus causing a self-limiting feverish illness with rash and joint pains and swelling. The name means 'that which bends up', a reference to the severe joint pains associated with the infection.

Transmission
Chikungunya virus is transmitted by the bite of the aedes aegypti mosquito. Man appears to be the only natural reservoir of infection.

Regions affected
The virus is found in Africa, south-east Asia, India and the Philippines. The transmitting mosquito is also found in north and south America, giving the potential for new epidemics in these regions.

Prevention
Infection can be prevented by avoiding mosquito bites, through the use of long clothing, insect repellents and bed nets. It is also important to control mosquito populations by removing water filled containers near the house in which mosquitoes could breed and periodically spraying large areas of water near human habitation.

Immunisation
None available

Symptoms and Signs
After an incubation that ranges from 1 to 12 days, patients develop a rapid rise in temperature with associated shakes and chills. The fever may settle after a few days then recur, giving rise to a 'saddle-back' fever curve. Patients develop pain and swelling of their joints, particularly those of the hands and feet. They may also develop a red blotchy rash on the face and neck, spreading down the body to the limbs. They may note some bleeding, but this is usually minor. Other symptoms include headache, eye pain, sore throat, nausea and vomiting. The illness gradually resolves over around a week, although joint muscle aches may persist for several months.

Tests
Chikungunya fever is diagnosed on the basis of antibody tests, although these may cross react with similar viruses. The virus can be isolated with ease from blood during the feverish stage, although this is rarely done. The presentation of Chikungunya fever with fever, rash and joint pains may be difficult to distinguish from infection with rubella or other tropical viruses such as sindbis virus or O'nyong-nyong virus.

Treatment
There is no specific treatment.

Complications and Outcome
The infection is usually uncomplicated, but occasionally arthritis may be prolonged, particularly in adults. Children occasionally develop neurological problems such as fits. The outcome is usually good.

DJ El-Syd 05/05/2005 18h17

Virus Chikungunya

Fiche Technique

SYNONYME OU RENVOI:
polyarthrite épidémique et éruption cutanée, fièvre de Chikungunya, CHIK

CARACTÉRISTIQUES:
Alphavirus, famille des Togaviridae (anciennement : arbovirus du groupe A); virion sphérique, enveloppé, de 60 nm de diamètre; ARN monocaténaire de polarité positive

DANGER POUR LA SANTÉ

PATHOGÉNICITÉ:
Maladie virale fébrile spontanément résolutive, caractérisée par une arthralgie ou une arthrite généralement localisée aux genoux, aux chevilles et aux petites articulations des membres; forte fièvre, suivie d'une éruption maculopapulaire; présence dans certains cas d'un énanthème buccal et palatin; présence dans certains cas de nausées et de vomissements; des hémorragies bénignes sont possibles, surtout chez les enfants; les infections asymptomatiques sont fréquentes; l'immunité est durable

ÉPIDÉMIOLOGIE:
Des cas ont été signalés en Afrique, en Inde, dans le Sud-Est asiatique et dans les Philippines

GAMME D'HÔTES:
L'humain, les primates, autres mammifères, oiseaux

DOSE INFECTIEUSE:
Inconnue

MODE DE TRANSMISSION:
Par piqûre de moustiques infectieux

PÉRIODE D'INCUBATION:
Habituellement 1-12 jours

TRANSMISSIBILITÉ:
Aucun cas confirmé de transmission de personne à personne

DISSÉMINATION

RÉSERVOIR:
Probablement les primates

ZOONOSE:
Probable - vraisemblablement à partir de primates qui génèrent une forte virémie mais ne manifestent pas de symptômes

VECTEURS:
Moustiques - Aedes spp.
Ae. aegypti, Ae. africanus
Mansoni spp.

VIABILITÉ

SENSIBILITÉ AUX MÉDICAMENTS:
Aucun agent antiviral disponible à ce jour

SENSIBILITÉ AUX DÉSINFECTANTS:
Sensible à l'éthanol à 70 %, à l'hypochlorite de sodium à 1 %, au glutaraldéhyde à 2 %, aux solvants des lipides

INACTIVATION PAR DES MOYENS PHYSIQUES:
Inactivé par la chaleur sèche ou humide > 58° C; sensible à la dessication

SURVIE À L'EXTÉRIEUR DE L'HÔTE:
Inconnue, moins d'une journée dans un milieu de culture à 37° C

ASPECTS MÉDICAUX

SURVEILLANCE:
Surveiller la présence de symptômes; confirmation par analyse sérologique et isolement viral chez des souris ou dans des cultures tissulaires

PREMIERS SOINS ET TRAITEMENT:
Essentiellement un traitement de soutien

IMMUNISATION:
Aucun vaccin à ce jour

PROPHYLAXIE:
Aucune

tipima 05/05/2005 20h21

brrrrrh!
 
Mo zis espéré ça pas aggraver! ene ti pensée à bane dimoun ki affecter!

Lewis Nadal 14/05/2005 13h58

Pou tou bane Koltar morisyen ki pé ale dan tizil,pran zot prékosyon.


What is Chikungunya fever?

Chikungunya fever is a viral infection which occurs in South and South-east Asia and in sub-Saharan Africa. The disease was first detected in Tanzania in 1952.

How is Chikungunya fever spread?

The germs which cause Chikungunya fever are the Alpha viruses which are spread to people by means of mosquito bites.

Which symptoms does Chikungunya fever cause?

Essentially, Chikungunya fever causes the same symptoms as Dengue fever. Following an incubation period of between two and eight days, a high fever suddenly breaks out accompanied by shivering and pains in the arms and legs. A period of improvement then follows, with the fever declining and an improvement in the general symptoms. In some cases, fever reoccurs, accompanied by severe pains in the small joints, and a skin rash. In severe cases, the joint pain can last for months.

The name is derived from the local name for extreme curvature. The cramped, curved posture results from the extreme pain in the joints.

How does the doctor diagnose it?

Diagnosis can be made by means of detecting the viruses in the blood or by identification of the specific antibodies against the virus. However, a 100% diagnosis is not generally needed, since it hardly influences the treatment at all.

How is Chikungunya fever treated?

Treatment of Chikungunya fever is purely symptomatic. The patients are given antifebrile and analgesic medication. It isn’t possible to combat the virus itself.

However, before treatment is commenced, it is important to rule out malaria or a haemorrhagic fever (e.g. Ebola or Lassa fever) as the cause.

How can you prevent Chikungunya fever?

Since there is no vaccination available for Chikungunya fever, the only preventative measure is via an exposure prophylaxis, i.e. by using a mosquito repellent in this case. However, the viruses are also spread by daytime mosquitoes: it is thus important to use a repellent during the daytime, too. Moreover, you should wear long-sleeved shirts and long trousers in swampland and wetland.L.N.

Zaa 14/05/2005 15h57

tipima(tipunguniya), nathalia(nathunguniya) ek moi mem (zazounguniya)
nou pou prend nou prekossion!
merci buku lewis ek rocco pou zot banes info. :lol:

Lewis Nadal 15/05/2005 12h37

Zaa tone blyer Tibunguniya.L.N.

Jaz 15/05/2005 18h41

Lewisun Nadalgunia
:-D

Zaa 15/05/2005 18h48

wi jazungunia, mone al blier sa lewisun la!
:lol: :lol:

Lewis Nadal 15/05/2005 18h57

mone al blier sa lewisun
Zaa pa kumanz met 2 gro mot .L.N.

NetRunner 28/02/2006 08h04

Nous bizin continié croire dans nous système ???
 
Article du journal "Le Mauricien"

Bloc Notes


Agissons


Contre le chikungunya, agissons. La mobilisation nationale contre cette menace prend forme et il faut saluer ici l'initiative de la municipalité de Port-Louis de descendre sur le terrain de la lutte efficace contre le chikungunya. Il y a quelques jours, nous signalions à l'attention de cette mairie la présence d'immondices (sur lesquelles prolifèrent mouches et moustiques) à l'arrière… de l'hôpital Jeetoo. Alors que le pays est en état d'alerte, pareil comportement de citoyens qui se déchargent de leurs ordures sur la voie publique est déplorable.
À l'opposé de ces mauvais comportements, la journée de démoustication mise en oeuvre par les forces vives de Flic-en-Flac avec le soutien d'un établissement hôtelier de la région. Dans le combat contre le chikungunya il importe de mobiliser toutes les Forces vives du pays et mettre à contribution les écoles et les collèges, les établissements sucriers et hôteliers, les municipalités et les conseils de villages et de districts pour enlever toutes les immondices se trouvant dans leur environnement immédiat. Les eaux stagnantes comme les immondices sont des sources de propagation des moustiques. L'heure n'est plus aux tergiversations, il faut agir.
L'histoire récente du pays montre que nous avons su vaincre la malaria (paludisme). - Déclarée éradiquée à travers la planète par l'Organisation mondiale de la santé (OMS) il y a un demi-siècle, la malaria est revenue " with a vengeance " en Afrique où aujourd'hui elle tue autant que le Sida. Entre-temps l'OMS avait abandonné les recherches sur cette maladie et le moustique était devenu résistant à certains insecticides dont le DDT. En Afrique, des populations n'ont pas accès aux médicaments ; ce qui explique la haute prévalence de la malaria.
Nous avons la chance d'avoir un système de santé primaire efficace et décentralisé qui fait que des field workers sillonnent le pays aussitôt que des cas de fièvre suspecte sont relevés ; se présentent au domicile de tout Mauricien revenant d'un pays où sévit la malaria pour s'enquérir de sa santé (leur travail est rendu certes difficile quand de fausses adresses sont données à l'aéroport ou au port et quand il s'agit de touristes séjournant dans les hôtels) ; distribuent des comprimés et donnent des conseils aux Mauriciens qui partent en voyage, et ont recours à des pulvérisations dans le pays de temps à autre. Aujourd'hui, il n'existe à Maurice qu'une malaria résiduelle qui touche une trentaine de personnes annuellement, tout comme la fièvre dengue également véhiculée par le moustique. Saurons-nous maîtriser le chikungunya ? Trop occupée à réagir aux menaces de la grippe aviaire en Asie et en Europe, l'OMS n'a eu que des préoccupations secondaires pour le sud-ouest de l'océan Indien ; d'où la venue tardive de la mission de l'OMS. Quoi qu'il en soit, nous pouvons agir efficacement contre le chikungunya. Pour cela, une mobilisation générale est de mise comme il nous faut renforcer notre système de santé primaire de prévention en employant davantage de field workers pour des actions grass roots de façon permanente. Peut-être devrait-on également fournir gratuitement des produits anti-moustique aux familles les plus démunies ? De même, la démoustication ne peut être conjoncturelle mais récurrente ; tout comme doit être l'enlèvement des immondices : méthodique et pointilleux. Ne nous voilons pas la face : beaucoup d'endroits à Maurice sont insalubres. Pourquoi ne pas monter une opération de nettoyage à l'échelle nationale ? Nous gagnerons alors sur deux tableaux : celui de la salubrité en ces temps d'infection par le moustique ; et de notre image de marque sur le plan touristique.
__________________________________________________ ________

Qui zot pensé zotte, est-ce qui nous kapav continié croire dans nous système ek so efficacité ?
Pourtant couma ça l'artik la dire dans beaucoup des cas li fine prouvé être efficace ....
Est-ce qui ban groupe social avec l'aide de l'état mauricien ek toute la population pou kapav maeche ensam ek montré qui zot capav dans l'unité arriver à erradiquer ça problème important la ???

Nathalia 28/02/2006 09h09

Citation:

Posté par Zaa
tipima(tipunguniya), nathalia(nathunguniya) ek moi mem (zazounguniya)

Ta ZaZoU:lol:, to pé rode fer dimounes peur nous et arrete coster ek nous!:-P

danny 28/02/2006 10h47

Citation:

Posté par Nathalia
Ta ZaZoU:lol:, to pé rode fer dimounes peur nous et arrete coster ek nous!:-P

Mwa mone COSTÉ COSTÉ ar zot dan Friday Fiva, mariguniya sa mo pou recosté encore si bizin :p.

Nathalia 28/02/2006 18h52

Citation:

Posté par danny
Mwa mone COSTÉ COSTÉ ar zot dan Friday Fiva, mariguniya sa mo pou recosté encore si bizin :p.

Euta danny, to gagne mariguniya tout dans Friday Fivaya:p

*Nathalia bizz danny*

danny 01/03/2006 10h34

Citation:

Posté par Nathalia
Euta danny, to gagne mariguniya tout dans Friday Fivaya:p

*Nathalia bizz danny*

MARI BIZ SA:razz:.HÉREZMAN MO MARI NOIRE.MO PA VINE ROUZ MO VINE BLÉ:grin:.
MWA OSI MO BIIIZ TWA NATH!

Nathalia 01/03/2006 17h10

Citation:

Posté par danny
MARI BIZ SA:razz:.HÉREZMAN MO MARI NOIRE.MO PA VINE ROUZ MO VINE BLÉ:grin:.
MWA OSI MO BIIIZ TWA NATH!

Black is beauty dann!!!:-D

Rocco 01/03/2006 22h21

I could not agree more Nathalia, but Michael Jackson might beg to differ on that.

Rocco

canadasexybliss 27/04/2007 20h07

Bizarre
 
:confused: Suis comme toi..dear...
Confusion totale..
Mwa aussi mone deja manze ek tan parle Chicken Bhuna...:?: ki ete sa chicken bhunia....:?:

DJ El-Syd 27/04/2007 22h17

Check sa info la enn coup...

Citation:

Posté par DJ El-Syd (Message 16650)
Virus Chikungunya

Fiche Technique

SYNONYME OU RENVOI:
polyarthrite épidémique et éruption cutanée, fièvre de Chikungunya, CHIK

CARACTÉRISTIQUES:
Alphavirus, famille des Togaviridae (anciennement : arbovirus du groupe A); virion sphérique, enveloppé, de 60 nm de diamètre; ARN monocaténaire de polarité positive

DANGER POUR LA SANTÉ

PATHOGÉNICITÉ:
Maladie virale fébrile spontanément résolutive, caractérisée par une arthralgie ou une arthrite généralement localisée aux genoux, aux chevilles et aux petites articulations des membres; forte fièvre, suivie d'une éruption maculopapulaire; présence dans certains cas d'un énanthème buccal et palatin; présence dans certains cas de nausées et de vomissements; des hémorragies bénignes sont possibles, surtout chez les enfants; les infections asymptomatiques sont fréquentes; l'immunité est durable

ÉPIDÉMIOLOGIE:
Des cas ont été signalés en Afrique, en Inde, dans le Sud-Est asiatique et dans les Philippines

GAMME D'HÔTES:
L'humain, les primates, autres mammifères, oiseaux

DOSE INFECTIEUSE:
Inconnue

MODE DE TRANSMISSION:
Par piqûre de moustiques infectieux

PÉRIODE D'INCUBATION:
Habituellement 1-12 jours

TRANSMISSIBILITÉ:
Aucun cas confirmé de transmission de personne à personne

DISSÉMINATION

RÉSERVOIR:
Probablement les primates

ZOONOSE:
Probable - vraisemblablement à partir de primates qui génèrent une forte virémie mais ne manifestent pas de symptômes

VECTEURS:
Moustiques - Aedes spp.
Ae. aegypti, Ae. africanus
Mansoni spp.

VIABILITÉ

SENSIBILITÉ AUX MÉDICAMENTS:
Aucun agent antiviral disponible à ce jour

SENSIBILITÉ AUX DÉSINFECTANTS:
Sensible à l'éthanol à 70 %, à l'hypochlorite de sodium à 1 %, au glutaraldéhyde à 2 %, aux solvants des lipides

INACTIVATION PAR DES MOYENS PHYSIQUES:
Inactivé par la chaleur sèche ou humide > 58° C; sensible à la dessication

SURVIE À L'EXTÉRIEUR DE L'HÔTE:
Inconnue, moins d'une journée dans un milieu de culture à 37° C

ASPECTS MÉDICAUX

SURVEILLANCE:
Surveiller la présence de symptômes; confirmation par analyse sérologique et isolement viral chez des souris ou dans des cultures tissulaires

PREMIERS SOINS ET TRAITEMENT:
Essentiellement un traitement de soutien

IMMUNISATION:
Aucun vaccin à ce jour

PROPHYLAXIE:
Aucune


Citation:

Posté par DJ El-Syd (Message 16647)
Chikungunya Fever


THE FACT FILE:

Organism
This is a virus causing a self-limiting feverish illness with rash and joint pains and swelling. The name means 'that which bends up', a reference to the severe joint pains associated with the infection.

Transmission
Chikungunya virus is transmitted by the bite of the aedes aegypti mosquito. Man appears to be the only natural reservoir of infection.

Regions affected
The virus is found in Africa, south-east Asia, India and the Philippines. The transmitting mosquito is also found in north and south America, giving the potential for new epidemics in these regions.

Prevention
Infection can be prevented by avoiding mosquito bites, through the use of long clothing, insect repellents and bed nets. It is also important to control mosquito populations by removing water filled containers near the house in which mosquitoes could breed and periodically spraying large areas of water near human habitation.

Immunisation
None available

Symptoms and Signs
After an incubation that ranges from 1 to 12 days, patients develop a rapid rise in temperature with associated shakes and chills. The fever may settle after a few days then recur, giving rise to a 'saddle-back' fever curve. Patients develop pain and swelling of their joints, particularly those of the hands and feet. They may also develop a red blotchy rash on the face and neck, spreading down the body to the limbs. They may note some bleeding, but this is usually minor. Other symptoms include headache, eye pain, sore throat, nausea and vomiting. The illness gradually resolves over around a week, although joint muscle aches may persist for several months.

Tests
Chikungunya fever is diagnosed on the basis of antibody tests, although these may cross react with similar viruses. The virus can be isolated with ease from blood during the feverish stage, although this is rarely done. The presentation of Chikungunya fever with fever, rash and joint pains may be difficult to distinguish from infection with rubella or other tropical viruses such as sindbis virus or O'nyong-nyong virus.

Treatment
There is no specific treatment.

Complications and Outcome
The infection is usually uncomplicated, but occasionally arthritis may be prolonged, particularly in adults. Children occasionally develop neurological problems such as fits. The outcome is usually good.


indur 27/04/2007 22h32

Ayo kifer zotte ape faire moi gagne peur coumsa?. la semaime prochaine mo pe ale Moris pou ene vacances 3 semaines !! Mo pas interresser ditou...si li Chickengunya...chicken bhuna ..ou chicken masala ...ou bien chicken tandoori !!!


Fuseau horaire GMT. Il est actuellement 21h11.

Édité par : vBulletin® version 3.7.4
Copyright ©2000 - 2020, Jelsoft Enterprises Ltd.
Search Engine Optimization by vBSEO 3.1.0 Tous droits réservés.
Version française #12 par l'association vBulletin francophone
© 2003-2008 RadioMoris.Com