Radio Moris Sega Music Mauritius Ile Maurice - Afficher un message - Les pyramides de Plaine Magnien refont débat
Afficher un message
  #2 (permalink)  
Vieux 27/08/2009, 12h17
Avatar de Dev
Dev Dev est déconnecté
Rambo Morisien
 
Date d'inscription: août 2006
Localisation: région Parisienne IDF
Messages: 5 519
Envoyer un message via Yahoo à Dev
Le mystère des "pyramides" mauriciennes


Les pyramides de Plaine-Magnien suscitent l'intérêt de la communauté scientifique depuis quelque temps. Sam Osmanagich, chercheur spécialisé dans les pyramides, était à Maurice au courant de la semaine dernière pour voir de près ces structures et les examiner. Selon lui, ces structures faites de roches volcaniques pourraient cacher des mystères pouvant bouleverser l'histoire de notre île. D'où sa suggestion de faire des recherches tout en conservant ces magnifiques structures. Mais l'affaire fait polémique. Pour les historiens mauriciens, ces pyramides ne sont que des meules de pierres obtenues lors du nettoyage des champs de cannes. Beaucoup de bruit pour rien? Et si c'était ça le mystère?
Y a-t-il vraiment des pyramides à Maurice? Beaucoup sont sceptiques. Les structures situées dans les champs de cannes dans le sud du pays - qu'on surnomme les Pyramides de Plaine-Magnien - font parler d'elles depuis quelques temps. Et pour cause, quelques scientifiques étrangers s'y intéressent de très près. D'abord, la journaliste et auteure Antoine Gigal avait publié un article dans lequel elle affirme que ces structures sont bel et bien des pyramides. Ce qui avait créé la polémique. Maintenant, c'est au tour de Sam Osmanagich - chercheur de pyramide à Houston aux États-Unis - d'appuyer cette thèse.
Perceptions. Beaucoup de Mauriciens, dont des historiens, qualifient ces 7 structures de "tas de pierres" et sont convaincus qu'elles ont été construites au siècle dernier par les acteurs de l'industrie sucrière. Ce qui est aussi rationnel que plausible. Par contre, des scientifiques étrangers à l'instar de Sam Osmanagich estiment leur construction à beaucoup plus loin dans le passé. S'il s'avère que ce sont effectivement des pyramides, ce qui pour l'instant n'est que pure speculation, cela pourrait changer l'histoire mauricienne. Seules des recherches approfondies semblent pouvoir apporter des éléments de réponse. Mais pour Sam Osmanagich, ces monuments sont des pyramides comme il en a souvent vu lors de ses périples en Bosnie, au Mexique ou au Guatemala. "Ce qui est sûr, c'est que ce ne sont pas des tas de pierres. La ressemblance avec les pyramides des îles Canary est frappante", dit-il. Pour l'heure, il ne peut pas donner de réponses quant à ceux qui auraient construit ces structures ni les raisons pour lesquelles elles auraient été construites.
Les structures. La plus grande structure que Sam Osmanagich appelle pyramide 1, fait 15 mètres de haut et comporte 13 marches. La deuxième comporte 11 marches tout comme la troisième. Selon ses observations, les trois sont alignées. La 4e a un toit plat alors que le 5e comporte le même nombre de marches que les deuxième et troisième. La 'pyramide' numéro 6 a 6 marches et est quelque peu endommagée alors que la 7e a 7 marches. Cette dernière a été transformée en un lieu de prière. Le chercheur fait remarquer que les pyramides ont toutes été construites de la même manière : les plus grosses pierres ayant été placées sur les rebords et les plus petites vers l'intérieur. Pour lui, c'est un indicateur que ceux qui ont construit ses structures étaient dotés de bonnes connaissances, les pierres ayant été placées de sorte à privilégier la stabilité du monument.
Observations. Selon le chercheur d'origine Bosniaque, les sept structures se trouvant dans le sud de l'île ont été construites par l'homme à partir de roches volcaniques. D'après ses dires, de telles constructions auraient requises 30 000 tonnes de matériaux et la participation de 100 hommes pendant une période de 5 ans. Il avance que leur géométrie est régulière avec quatre faces triangulaires et qu'elles sont faites de roches modelées, et qu'elles ont la même orientation.
Croyances. La croyance populaire, et ce dans beaucoup de pays, c'est que les pyramides ne sont présentes qu'en Égypte. Or, ce n'est pas du tout vrai. En Chine, on dénombre quelques 250 pyramides alors que la Bosnie, le Guatemala, Tahiti, le Mexique ou encore l'Italie en abritent également. Selon le chercheur, cette croyance contribue à rendre les gens sceptiques quand on annonce la découverte de telles structures notamment à Maurice. Recommandations. Convaincu de ce qu'il avance, Sam Osmanagich recommande la mise en place d'une équipe composée de chercheurs étrangers et de scientifiques locaux pour examiner les pyramides. Il suggère des archéologues, des géologues, des géophysiciens ainsi que des experts en géodésique et en géo-radar. Il pense également qu'il faudrait nettoyer les alentours des pyramides où des travaux de reconstruction pourraient intervenir. Qui plus est, le chercheur pense que ces pyramides englobent un potentiel touristique intéressant si jamais il est prouvé qu'elles en sont vraiment.
Réponse avec citation