Radio Moris Sega Music Mauritius Ile Maurice - Afficher un message - La jeune fille enlevée à Plaine Magnien retrouvée grâce à l’hélicoptère de la police
Afficher un message
  #1 (permalink)  
Vieux 23/12/2008, 10h48
Avatar de Dev
Dev Dev est déconnecté
Rambo Morisien
 
Date d'inscription: août 2006
Localisation: région Parisienne IDF
Messages: 5 519
Envoyer un message via Yahoo à Dev
La jeune fille enlevée à Plaine Magnien retrouvée grâce à l’hélicoptère de la police

La jeune fille enlevée à Plaine Magnien retrouvée grâce à l’hélicoptère de la police Julien TUYAU
12/23/08
C’est après une chasse à l’homme de quatre heures que Davina Aubeeluck, enlevée dans l’après-midi du lundi 22 décembre, a été retrouvée à Ferney.
Les agresseurs ont, en effet, été interpellés par la police. Il est 15h au moment où Davina Aubeeluck descend à l’arrêt d’autobus pour regagner son domicile à Plaine Magnien. Elle est accostée par Taslim Erally, 25 ans, et Atish Nagiah, 19 ans. Les deux hommes l’obligent à prendre place dans leur voiture sous les yeux impuissants de nombreux témoins. Certains d’entre eux, qui connaissent la victime, se sont empressés d’alerter les proches de Davina Aubeeluck. Ces derniers se sont rendus au poste de police de Plaine Magnien pour signaler l’enlèvement.
Les policiers, accompagnés des amis et des proches de la victime, décident d’organiser une battue. Les minutes, puis les heures passent et aucunes traces de Davina Aubeeluck. Les policiers prennent le parti de demander des renforts. Il est 18h25 quand l’Helicopter Squadron de la Police se joint à la battue. L’hélicoptère survole les zones autour de Le Bouchon, La Cambuse, Le Chaland, Blue Bay et Mahébourg mais n’aperçoit aucune trace de la voiture des agresseurs.
L’équipage étend alors les zones de recherches à Plaine Magnien et Grand Bel-Air. Le choix est payant, car le pilote ne tarde pas à apercevoir une voiture correspondant au signalement. Le véhicule est stationné près d’un champ de cannes à sucre à plusieurs centaines de mètres du rond-point de Ferney, à Riche-en-Eau.
La position de la voiture est communiquée aux unités au sol. En voyant l’hélicoptère en vol stationnaire, une dizaine de personnes se ruent sur les lieux. Les deux agresseurs réalisent qu’ils ont été repérés et essayent de prendre la fuite. Ils prennent la direction de Mahébourg et tentent de se fondre dans la circulation. Mais l’hélicoptère ne lâche pas l’affaire et continue sa filature. Les unités de la police réussissent à intercepter le véhicule.
Taslim Erally a été agressé par une foule en colère au moment de l’arrestation. Il se trouve actuellement à l’hôpital de Rose-Belle avec une fracture de la jambe droite tandis que son complice est, lui, en détention aux Casernes Centrales.
Réponse avec citation
Google