Radio Moris Sega Music Mauritius Ile Maurice - Afficher un message - Nimporte quel moyen pour quitter l'ile
Afficher un message
  #1 (permalink)  
Vieux 15/11/2008, 16h50
Rocco Rocco est déconnecté
Super Fan RM
 
Date d'inscription: août 2004
Localisation: London UK
Messages: 3 908
Envoyer un message via Yahoo à Rocco
Nimporte quel moyen pour quitter l'ile

Un escroc dit être le fils d’un ancien ministre
Se faire passer pour le fils d’un ancien ministre des Sports, dissimuler son identité sous la robe d’un avocat et prétendre être un agent recruteur. Louis Joseph Enrico Dardenne se serait ainsi présenté devant ses présumées victimes pour les escroquer. Arrêté mercredi, il aurait avoué aux enquêteurs de la Major Crime Investigation Team qu’il était un faux agent recruteur. Le suspect, âgé de 44 ans, a été reconduit en cellule policière, jeudi, après sa comparution en cour de Curepipe sous une charge provisoire d’escroquerie. Le faux homme de loi n’a encore retenu le service d’aucun avocat.

La première déposition impliquant le suspect remonte à mercredi dernier. Un habitant de Rose-Belle âgé de 35 ans raconte à la police avoir rencontré un homme suspect qui dit être avocat, fils d’un ancien ministre et agent recruteur. L’homme lui aurait demandé Rs 500 000 pour lui faire avoir du travail à l’étranger. Soupçonnant une imposture, le journaliste a tout de suite alerté la police de Curepipe, qui a arrêté le suspect pour l’interroger.

Le même jour vers 18 h 30, une habitante de Surinam âgée de 36 ans devait porter plainte contre le même individu. L’homme aurait prétendu être avocat aux Etats-Unis et lui aurait promis du travail à Londres. La femme lui aurait remis Rs 270 000 lors d’un rendez-vous à la cafétéria du Lakepoint, à Curepipe, en septembre.

Mercredi, après l’arrestation de Louis Joseph Enrico Dardenne, les plaignants l’ont formellement identifié lors d’une parade d’identification. La police devait aussi découvrir que le suspect détient des passeports français et mauricien. Les Rs 270 000 retrouvées en sa possession ont été restituées à la plaignante.

La salle d’information de la police a informé tous les postes de police de l’île de ces cas d’escroquerie, afin de savoir s’il y a eu d’autres victimes de l’arnaqueur présumé.
Réponse avec citation
Google