Radio Moris Sega Music Mauritius Ile Maurice - Afficher un message - B.P. 247 (Lettres O Media)
Afficher un message
  #2 (permalink)  
Vieux 03/11/2008, 13h42
Rocco Rocco est déconnecté
Super Fan RM
 
Date d'inscription: août 2004
Localisation: London UK
Messages: 3 908
Envoyer un message via Yahoo à Rocco
B.P. 247
Chamarel : Pas de terrain, pas de football
Nous sommes quelques jeunes de Chamarel qui sollicitent l’intervention des députés de la circonscription et les opérateurs économiques de la région. Nous n’avons pas un terrain de football digne de ce nom. En effet, le terrain de jeux du village est en mauvais état. Il n’y a ni clôture ni vestiaire. Pis encore, en été, avec la sécheresse, le gazon disparaît. Nous avons appris que le conseil ne peut rien faire pour rénover le terrain car deux groupes se disputent la propriété du terrain depuis plusieurs années. Un des conseillers a même résumé la situation ainsi : «kan bœuf la guerre, c’est lerbe ki krazé.» En d’autre termes, ce sont les jeunes de Chamarel qui en sont les premières victimes. Nous sommes obligés de «bat-baté» même si le terrain finit nos chaussures.

Quelque part, nous sommes tristes en constatant que les autres villages ont leur terrain de football avec tout ce qu’il faut : système d’arrosage et projecteurs pour des rencontres nocturnes. Nous ne demandons pas un stade, juste un terrain de football avec une bonne pelouse.

Pourquoi nous abandonner à notre sort ? C’est parce que nous sommes éloignés de la ville ou des grands villages ? Notre éloignement devrait au contraire nous faire avoir un meilleur terrain de football. Nos week-ends sont monotones. Il n’y a pas d’activité à part le volley-ball et un pauvre match de football sur un malheureux terrain. Ce n’est pas étonnant que certains jeunes tombent dans l’alcool. Il faut bien faire passer le temps.

Nous demandons tout simplement un coup de main pour pratiquer une activité saine. C’est tout. Nous sommes persuadés que si nous faisons quelque chose de mal, la société nous condamnera. Mais nous avons la volonté de faire au contraire quelque chose de bien. Il nous faut juste un petit coup de pouce pour prendre de la vitesse et garder le cap dans le bon chemin.

Un groupe de jeunes de Chamarel
Réponse avec citation