Radio Moris Sega Music Mauritius Ile Maurice - Afficher un message - Le courrier d'Air Mauritius pour Paris rebrousse chemin hier soir
Afficher un message
  #1 (permalink)  
Vieux 03/09/2008, 14h25
Avatar de Dev
Dev Dev est déconnecté
Rambo Morisien
 
Date d'inscription: août 2006
Localisation: région Parisienne IDF
Messages: 5 519
Envoyer un message via Yahoo à Dev
Le courrier d'Air Mauritius pour Paris rebrousse chemin hier soir

Le courrier d'Air Mauritius pour Paris rebrousse chemin


Le vol MK 034 à destination de Paris au départ de Maurice hier soir, qui avait à son bord 288 passagers et 13 membres d'équipage, a dû faire demi-tour après un peu moins de deux heures de vol. En effet, un problème technique bloquant l'ouverture des volets a contraint le Département de l'Aviation civile à décréter un full emergency landing vers 1 h ce matin. L'atterrissage de l'Airbus A 340 à l'aéroport SSR s'est cependant déroulé sans encombre. Les passagers ont été répartis dans trois établissements hôteliers pour y passer le reste de la nuit en attendant de pourvoir reprendre leur voyage en cours de journée.
Du côté de la direction générale de la compagnie aérienne nationale, l'on affirmait ce matin que le commandant de bord n'a pas voulu prendre de risques concernant la sécurité des passagers et a pris la décision qui s'imposait dans la conjoncture. " Le vol à destination de Paris a décollé, hier soir, à l'heure prévue. Mais juste après le décollage, l'avion a connu des problèmes avec les volets. Le commandant de bord a décidé de rebrousser chemin vers Maurice. Dans ce genre de situation, les procédures exigent que le carburant soit déversé, au cas contraire l'avion serait trop lourd pour l'atterrissage. L'avion a atterri normalement à l'aéroport ", a déclaré, ce matin, Donald Payen, executive vice-president (corporate and communications).
Entre-temps, alertées au sujet du problème technique, les autorités de l'Aviation civile devaient prendre toutes les dispositions nécessaires en vue d'un full emergency landing, avec le déploiement des sapeurs-pompiers, des ambulances et autres procédures prises en cas d'urgence. " Après l'atterrissage, nous avons pris en charge les passagers, qui ont été transférés dans trois établissements hôteliers, le Movenpick, le Shandrani et le Preskil. À Air Mauritius, nous maintenons que la sécurité des passagers et des membres d'équipage demeure la priorité des priorités ", devait soutenir Donald Payen, qui laissait entendre que les 288 passagers devaient en principe être embarqués à bord d'un autre appareil décollant pour Paris en fin de matinée.
Mesures de sécurité
Si les témoignages recueillis par Le Mauricien auprès des passagers indiquent qu'ils ont ressenti plus de peur que de mal, ces derniers déplorent qu'une fois à l'hôtel, vu l'heure avancée de la nuit, il était quasiment impossible d'avoir à dîner. " Nous avions décollé de Plaisance vers 22 h 45 et après un peu moins de deux heures de vol, nous avons été informés par les membres d'équipage que l'avion allait rebrousser chemin vers Maurice. La raison invoquée était que les volets de l'appareil ne s'ouvraient pas, ce qui empêchait l'avion de prendre de l'altitude ", indique l'un d'eux.
Des passagers regrettent que dans un premier temps, très peu d'informations aient été communiquées à bord. " Nous avions très peu d'informations qui nous parvenaient. Le commandant ne communiquait pas suffisamment avec nous et l'équipage demeurait assez vague sur la situation ", devait-il ajouter. Aucun signe de panique n'a été noté parmi les passagers, qui étaient cependant tendus.
" Nous étions certainement tous très tendus. Il fallait aussi attendre que l'avion déverse tout son carburant dans l'océan avant de pouvoir atterrir à nouveau à Plaisance. Heureusement, à partir de là, nous avons pu comprendre un peu mieux ce qui se passait ".
À l'approche de la piste d'atterrissage, les passagers étaient soulagés, mais étonnés par l'ensemble des mesures de sécurité prises aux abords de la piste d'atterrissage. " Nous pouvions voir dans l'enceinte aéroportuaire des ambulances, des camions des sapeurs-pompiers, des véhicules de police avec gyrophares allumés et en état d'alerte générale. C'était très impressionnant ! ", devait ajouter notre interlocuteur, en soulignant que l'atterrissage s'est déroulé dans des conditions normales.
Une fois dans le terminal, les passagers ont cependant été confrontés à un nouveau problème. " Il y avait un manque d'autobus pour nous véhiculer vers les hôtels. Il n'y avait qu'un véhicule à cette heure pour évacuer les 288 passagers ", regrette le témoin. L'attente a été longue car il fallait attendre les rotations du bus et les derniers passagers ont pu gagner leurs chambres vers les 3 heures du matin seulement.
Les passagers ont également fait face à des problèmes pour le dîner d'hier soir. " Le décollage de l'avion étant prévu vers 22 h, tous les passagers étaient à l'aéroport avant 20 h. Une bonne majorité n'avait pas eu le temps de dîner. À bord, on devait nous servir à dîner. Mais avec les complications survenues, le dîner n'a pas été servi. À l'hôtel, nous n'avons rien eu à manger et à boire ", affirme notre interlocuteur. Les passagers du vol MK 034 ont été ramenés à l'aéroport dès 7 h ce matin et leur check-in s'est déroulé dans des conditions difficiles pour les connection flights à partir de Paris, vu le retard.
Réponse avec citation
Google