Radio Moris Sega Music Mauritius Ile Maurice - Afficher un message - Vols avec violence.
Discussion: Vols avec violence.
Afficher un message
  #5 (permalink)  
Vieux 23/12/2007, 12h48
Rocco Rocco est déconnecté
Super Fan RM
 
Date d'inscription: août 2004
Localisation: London UK
Messages: 3 908
Envoyer un message via Yahoo à Rocco
VOLS AVEC VIOLENCE
Apprentis gangsters à 15 ans

Armés le plus souvent de cutters, ils attaquaient les personnes isolées ou sans défense pour leur voler leurs biens. Déjà coupable d’une dizaine d’agressions et de vols à la tire, cette bande de malfrats a été arrêtée mardi par la Criminal Investigation Division (CID) de Curepipe. Cette unité de police, qui connaissait le mode opératoire des malfrats, a monté pendant des semaines des opérations de surveillance pour découvrir l’identité des agresseurs présumés.

Au final, cinq personnes, soupçonnées de s’être rendues coupables de vols avec violence, ont été arrêtées mardi. Trois d’entre elles ne sont âgées que de 15 ans.

Depuis quelques semaines déjà, les agressions se multiplient un peu partout dans l’île. Rien qu’à Curepipe, pas moins d’une dizaine de cas ont été rapportés à la police depuis début novembre. S’il s’agissait, pour la plupart, de vols à l’arraché, certaines victimes ont expliqué avoir été passées à tabac, avant de se faire voler des objets de valeur. « Nous notons, comme chaque année à cette période, une augmentation des agressions et des vols. Il est important que les gens se montrent plus prudents et évitent de se balader avec d’importantes sommes d’argent », explique un haut gradé de la police qui souligne, par ailleurs, que les effectifs dans des endroits dits à risques ont été renforcés.


Roués de coups et immobilisés au sol

Les cinq individus arrêtés en début de semaine s’en seraient pris, selon les enquêteurs, à deux personnes, toujours à Curepipe. Selon les témoignages fournis par les victimes, les malfaiteurs se seraient jetés sur elles sans crier gare, avant de les rouer de coups. Immobilisés au sol, les malheureux n’auraient eu d’autre choix que de leur remettre argent et bijoux. Grièvement blessée, l’une des victimes a dû être transportée d’urgence à l’hôpital.

Interrogés un par un, les suspects, expliquent les enquêteurs, auraient reconnu les faits qui leur sont reprochés. C’est grâce au témoignage d’une des victimes que la police est parvenue à identifier les membres de ce gang. Les deux adultes arrêtés lors de l’opération policière, Mamade Rashid Toffy et Jean Winsley Lamoureux, ont, de leur côté, été placés en détention. Ils devront répondre d’une accusation d’agression et de vols avec violence.

Les enquêteurs de la CID sont actuellement à la recherche d’un sixième suspect qui, pensent-ils, aurait participé aux agressions. Les cinq personnes arrêtées devraient, une nouvelle fois, être interrogées, car les policiers les soupçonnent d’avoir participé à d’autres agressions de ce genre.
Réponse avec citation