Radio Moris Sega Music Mauritius Ile Maurice - Afficher un message - Alimentation
Discussion: Alimentation
Afficher un message
  #1 (permalink)  
Vieux 05/11/2007, 15h13
Avatar de zotsaaa
zotsaaa zotsaaa est déconnecté
Fan RM
 
Date d'inscription: août 2005
Messages: 580
Alimentation

200 personnes empoisonnées à Flacq
L’hôpital de Flacq était bondé hier, plusieurs personnes s’étant trouvées malades après avoir consommé du kebab. Il est 17 h 30 hier. Des patients défilent à l’hôpital de Flacq. Tous ont un même symptôme : le vertige. Alors que la plupart ont des douleurs sur tout leur corps. Ils ont consommé de la nourriture infectée chez un marchand de kebab à la Place de taxi de Flacq.

Selon un infirmier, plus de 200 personnes sont empoisonnées. Cinq d’entre elles ont été admises et plusieurs ont été mises sous perfusion. A hier soir, le personnel de l’hôpital estimait que ces chiffres évolueront dans les heures qui suivent. “Avoy renfor dan casualty pou depann nou. La sal extra rempli la”, dit au téléphone un infirmier déjà surchargé à 18 h 30 hier.

Assise presque sans vie sur un banc de l’hôpital en attendant le médecin, Priya Lalchand, 23 ans, ne peut pas bouger la main gauche et a une forte fièvre. Priya avait acheté du “tika” pour elle et sa sœur chez le marchand de kebab. Aux petites heures du matin hier, elles ont commencé à se sentir mal.

Plusieurs autres victimes sont des élèves en Form V en période d’examens. Parmi, Mahav Goolaub. “Mo pakone dime couma mo pou al compoze. Mo pann capav revize depi hier. A chak fwa mo essay lir mo gaygn vertige. Mo pa kone si dan la sal lexamen pou parey”, lâche-t-il inquiet.

Un peu plus loin, six jeunes dont un haut cadre de la SMF. Ils avaient acheté de la restauration rapide pour aller camper. Résultat : ils ont dû décamper plus tôt que prévu. Pour se rendre à l’hôpital.

La police approfondit les recherches pour retrouver le marchand de kebab qui est introuvable depuis le constat de ces empoisonnements. Le marchand, un habitant de Mont Ida, était garé, dans un van orange, près de la place de taxi pour son commerce. Selon des victimes, ce n’est pas la première fois que des gens sont empoisonnés par ce marchand. Il revendait les nourritures de la veille.


Jonathan RAJARAM
Réponse avec citation
Google