Radio Moris Sega Music Mauritius Ile Maurice - Afficher un message - De l'eau SVP
Discussion: De l'eau SVP
Afficher un message
  #6 (permalink)  
Vieux 21/10/2007, 14h32
Rocco Rocco est déconnecté
Super Fan RM
 
Date d'inscription: août 2004
Localisation: London UK
Messages: 3 908
Envoyer un message via Yahoo à Rocco
Place au rituel des coupures
Tant va la cruche à l’eau… Cette année encore les Mauriciens seront confrontés aux interruptions d’eau. Pour énervante qu’elle soit, cette pratique est toutefois le signe de problèmes évidents dans la gestion de ce précieux liquide. Au niveau des autorités, on évoque diverses solutions à court et moyen termes. Mais une chose est sûre, on ne coupera pas… aux coupures.

Une image qui reviendra : celle de personnes s’approvisionnant aux camions-citernes. Le niveau de l’eau dans nos réservoirs continue à baisser, alors que la saison des grosses pluies n’est pas pour demain. Les autorités ont annoncé, une fois encore, ce qui est devenu un rituel en cette période de l’année : les robinets ne couleront que pendant quelques heures seulement. Ce problème de coupures d’eau que d’aucuns acceptent mal, à l’exemple des habitants d’Écroignard qui ont manifesté cette semaine, soulève plusieurs questions sur le problème de la gestion de l’eau à Maurice et des solutions qui sont envisagées.

Face à ces mouvements d’humeur, Harry Boolauck, le directeur général de la Central Water Authority (CWA) a tenu à assurer aux habitants d’Écroignard que la fourniture d’eau dans leur région sera améliorée. Toutefois, ce dernier a rappelé qu’il faudra prendre en compte les coupures prévues dans l’ensemble du pays, en raison d’une baisse du taux de remplissage des réservoirs et des nappes phréatiques.

Au niveau de la CWA, c’est donc la vigilance qui prévaut en cette période sèche, bien que l’on assure être suffisamment rodé en termes d’expérience et de capacité de projection pour les besoins en eau du pays. C’est précisément dans cette optique que la pression du réservoir de Mare-aux-Vacoas a été volontairement diminuée de 25 000 m3 passant de 115 000 m3 à 90 000 m3, expli-que Harry Boolauck. L’objectif demeure le rationnement de la consommation, en attendant l’arrivée des pluies d’été prévues au début de 2008.

Si les trois derniers mois de l’année sont généralement considérés comme secs, la CWA de même que le Water Resources Unit (WRU) du ministère des Services publics concèdent un peu difficilement que la tendance observée ces dernières années confirme un manque d’infrastructures adéquates pour la conservation de l’eau. Un rapport rédigé par le Mauritius Research Council (MRC) en 2001 notait que « la pluviométrie et la topographie de l’île font qu’il y a une perte élevée d’eau en surface de 53 %, ce qui correspond à une moyenne annuelle de 2 067 mm3. Seulement un tiers de ce volume, soit 744 mm3 est actuellement mobilisé des réservoirs, des réserves en eau et des rivières. Seuls 9 % de la pluviométrie totale contribuent à recharger les réserves d’eau ».
Réponse avec citation