Radio Moris Sega Music Mauritius Ile Maurice - Afficher un message - De l'eau SVP
Discussion: De l'eau SVP
Afficher un message
  #2 (permalink)  
Vieux 16/10/2007, 15h27
Rocco Rocco est déconnecté
Super Fan RM
 
Date d'inscription: août 2004
Localisation: London UK
Messages: 3 908
Envoyer un message via Yahoo à Rocco
Kand to manifester pou to droits humanitaire, to garanti ki banne bouro en uniforme pou vine arette toi plu tard.

Rocco

Une dizaine de manifestants interpellés par la police


Les habitants d'Ecroignard, Flacq, qui avaient participé à une manifestation, vendredi dernier, pour protester contre des coupures d'eau, sont sous l'effet d'un choc depuis hier après-midi. En effet, Krishna Ramkelawon, un des habitants du village, avait été interpellé de manière brutale par des policiers, soutient-on, sans aucune explication au préalable. Il a passé la soirée d'hier au poste de police pour être entendu au sujet de cette manifestation spontanée. Ce matin, pas moins d'une dizaine d'autres participants à ce mouvement de colère populaire avaient rendez-vous au poste de police pour être interrogés.
Une centaine d'habitants d'Ecroignard ont tenu, en début de soirée d'hier, à protester contre la manière de procéder des policiers, suite à l'arrestation de Krishna Ramkelawon. " La polis nek vini dir li ki bizin vinn stasyon ar zot. Pa ti dir pou ki zafer nanyen. Nek fer brit ar sa ton-la. Pa enn manyer fer. Nou pa bann teroris nanyen. Nou ti pe rod inpe dilo pou nou begne ek manze ", a affirmé, ce matin au Mauricien, un des habitants d'Ecroignard concerné par les derniers développements.


Outre l'interrogatoire de Krishna Ramkelawon, pas moins d'une dizaine d'autres habitants de ce village de Flacq ont été entendus par la police depuis ce matin dans le cadre de cette enquête, après la manifestation de vendredi soir. Ceux qui étaient au poste de police ce matin sont Rajiv Kaseeran, Ajay Katic, Randheer Beekmunja, Sanjay Fokeerchand Prakash Hamserad, Ramraj Beekmunja, Vicky Jadgub, Sanjeev Kurreeman et Gawta Fokeerchand.


Selon les informations disponibles, ces habitants ont été contactés ce matin par les soins de la ministre Indranee Seeburn (également députée de la circonscription concernée) pour se rendre de leur propre gré au poste de police à des fins d'interrogatoire. Les services de Me Shetan Baboolall avaient été également retenus pour assurer leur défense.
À la mi-journée, Le Mauricien a appris de sources bien informées que des inculpations provisoires de participation à un rassemblement illégal avaient été retenues contre six de ces personnes. L'enquête se poursuit.
Réponse avec citation