Radio Moris Sega Music Mauritius Ile Maurice - Afficher un message - Agressions kotidien
Discussion: Agressions kotidien
Afficher un message
  #21 (permalink)  
Vieux 15/10/2007, 16h55
bienamerder bienamerder est déconnecté
Manev
 
Date d'inscription: mars 2006
Messages: 6
trop gette television

moris zot pe rode fair pareille couma lerope ek lamerik mais zot fin apran zis movais coter seki bon zot pas servi sansousi ek prosper voler dans disang comier foi lapolice fine saisi kitchose cokain kot zot pres kot pere laval duval ti protege zot.mo rest bete couma zot enkor capave fair sa la police fine perdi zot role la loi fine vine soft couma zot capave dehor zot ti bizin dans prison pe tir lipou ar zot meme.Ene banne moricien ki vine vacances pe experience voler pendan zot sejour li pas bon pou tourist et donne nou movai non.ok pas pou trop long la prochaine
Citation:
Posté par Rocco Voir le message
Voila kand na pena Law & Order dans ene pays,

Attaquées et volées à deux arrêts d’autobus à Calebasses
Des bandits s’en sont pris à trois femmes en plein jour. Vendredi, deux autres ont attaqué une voiture à la Place d’Armes. Des suspects sont arrêtés, d’autres recherchés.
Les voleurs ont adopté un nouveau mode opératoire. Ils vont à moto, repèrent leur victime et lui arrache téléphone et bijoux. Trois cas de vol avec violence commis au préjudice de piétons à deux arrêts d’autobus au même endroit. Cela s’est passé hier matin, à Calebasses. De source policière, nous apprenons qu’au moins un cas de ce type a lieu chaque jour dans tout le pays.

Amita, une des victimes agressées hier, nous raconte les attaques. Quatre hommes étaient dans une vieille voiture, une 1100 minor, de couleur bleue. Deux en seraient descendus. Le conducteur du véhicule aurait fait demi-tour, se serait arrêté après le deuxième bus stop. Les deux derniers occupants seraient alors descendus à leur tour.

Se partageant les deux arrêts d’autobus, les bandits se seraient, deux à deux, rué sur les femmes, agressant trois d’entre elles, sans toutefois les blesser. Amita et l’étudiante étaient sur la ligne desservant le Nord, la troisième victime était, elle, sur celle menant à Port-Louis. Les agresseurs se seraient ensuite enfuis en direction de la capitale à bord du véhicule. Une femme du troisième âge a, elle, été épargnée par les bandits.

Amita, 41 ans, une habitante de Calebasses, est gérante d’une vidéothèque. “Zot pann dir nanye, nek inn tir kouto”, nous raconte-t-elle. Les voleurs lui ont enlevé son téléphone portable et son sac contenant de l’argent et des DVD.

A l’autre arrêt d’autobus, presque en face, les bandits attaquaient, dans le même temps, une autre femme et une étudiante de 18 ans. Ce type de vol semble devenir chose courante. Nous avons fait état, il y a quelques semaines, de ce nouveau mode opératoire des voleurs. Ils se déplacent à deux, à motocyclette. Le passager agresse la victime, souvent une femme, en pleine rue, vers le milieu de la journée.

Nos sources indiquent que ces bandits opèrent loin de leur lieu d’habitation. Ils privilégient les lieux isolés et peu fréquentés. Cependant, ils n’hésitent pas à sévir dans les parkings, à un feu rouge ou encore dans une rue très fréquentée.

Ce type d’attaque est signalé partout dans l’île. Vendredi, une jeune femme de 19 ans a été agressée près de chez elle, à Arsenal. Ses deux agresseurs sont recherchés par la police. Les enquêtes entreprises donnent des résultats, au vu des arrestations.


A coups de marteau

Lundi matin, Bruno Sansouci s’est constitué prisonnier. Cet habitant de Terre-Rouge, qui était accompagné de son avocat, Me Ashley Hurhangee, est fiché aux services de police. Il était recherché depuis vendredi, pour un cas de vol de même type commis près de la Place d’Armes, à Port-Louis.

Il s’agissait d’un cas très violent. Deux individus à motocyclette profitent d’un feu rouge pour fracasser, à l’aide d’un marteau, la vitre avant d’une voiture. Ils agressent le passager à l’avant, un habitant de Sainte-Croix. Ce dernier est frappé de coups de marteau et est menacé d’un couteau. Les bandits s’emparent alors de l’enveloppe que l’agressé tenait et s’enfuient.

La victime, un agent de sécurité d’une compagnie de change, transportait ce jour-là plus d’un million de roupies en devises étrangères. C’est dans le cadre de cette affaire que Bruno Sansouci, qui nie être impliqué, a comparu hier devant le tribunal. Lundi, il a été formellement reconnu par l’agent de sécurité agressé vendredi. Son complice est toujours activement recherché.

L’inspecteur Angelo Dieudonné, de la Criminal Investigation Division du Sud, mène l’enquête, sous la supervision de l’assistant surintendant de police Geeanesswar Jootun.

La police a arrêté un autre suspect, Yannick Prosper, pour un autre cas d’agression, perpétré cette fois dans un parking à Port-Louis, toujours contre une femme. Le suspect aurait participé à ce vol avec violence au cours duquel une chaîne en or valant environ Rs 150 000 a été emportée. La victime a pu identifier un sabre, saisi de Yannick Prosper. L’arme aurait été utilisée pour la menacer lors de l’agression.

Rocco

Réponse avec citation
Google