Radio Moris Sega Music Mauritius Ile Maurice - Afficher un message - Fred le dodo
Discussion: Fred le dodo
Afficher un message
  #1 (permalink)  
Vieux 29/06/2007, 09h53
Avatar de monica__95
monica__95 monica__95 est déconnecté
Super Fan RM
 
Date d'inscription: octobre 2004
Localisation: Ile de France...France
Messages: 3 939
Fred le dodo

Fred le dodo sort de sa cachette



Il est réapparu non en chair mais bien en os. Certes, il lui manque la tête, le bassin, mais tout le reste, ou presque, est en place. Remonté hier d’une “caverne” de Bois-Chéri, ce dodo, baptisé Fred, fait sensation. Cela s’est passé à Bois-Chéri au début du mois. Fred et Debbie Stone, deux scientifiques partis à la recherche de cafards de grottes dans les hauteurs de la localité, sont tombés par hasard sur des ossements intrigants. Pensant que ces restes de taille appréciable pourraient être ceux d’un dodo, ils en ont informé le Dr Julian Hume, paléontologue au musée d’Histoire naturelle de Londres. Et voilà qu’il authentifie leur trouvaille.

La découverte est de taille car il s’agit d’un squelette complet de dodo, pouvant servir à des tests ADN. Julian Hume a contacté son collègue paléontologue, le Dr Anwar Janoo du National Heritage Trust Fund et les autorités mauriciennes. “C’est une première dans la mesure où c’est le premier spécimen retrouvé dans les ‘hauts’ et dans un environnement boisé”, indique Anwar Janoo, qui a lui-même récemment retrouvé des restes dans une “caverne” (en vérité un tunnel formé par la lave) de Plaine-des-Roches. Que faisait donc Fred dans ce milieu, loin des marécages de Mare-aux-Songes ? Dans le cas présent, le lieu de la découverte est quasiment inaccessible, dans un trou, à 20 mètres de profondeur. “C’est probablement à la suite d’une chute que le dodo est mort. Mais c’est aussi l’accès difficile à ce tunnel qui a permis sa conservation.” Les os de Fred sont en assez bon état.

Ils présentent surtout la particularité de n’appartenir qu’au dodo. “A Mare-aux-Songes, les restes sont mélangés à ceux de tortues. Quant à ceux que j’ai découverts, ils ont été lessivés par le temps”, explique Anwar Janoo.

Les savants pensent que le nouveau “spécimen” leur permettra de mieux cerner ce qui lie le dodo aux espèces de pigeons. Jusqu’ici, ils ne disposaient que d’une tête à Oxford et des fameux ossements retrouvés à Mare-aux-Songes et Plaine-des-Roches, qui n’ont pas donné de résultats concluants lors de ces mêmes tests. De plus, il n’existait qu’un seul individu presque complet auparavant. Mais les détails entourant sa découverte n’étaient pas connus.

Dans le cas de Fred, les autorités ont prêté main-forte à l’équipe de Julian Hume. “C’est un exercice délicat, à réaliser. Il faut consolider les os avant de les sortir”, indique Anwar Janoo. Les restes ont ainsi pu être partiellement enlevés hier, en présence des ministres Madan Dulloo et Mahen Gowressoo. La totalité des restes du dodo Fred, baptisé ainsi à cause de ses découvreurs, devrait être déposée au musée de Port-Louis aujourd’hui.

Olivier MASSON

source l'express
Réponse avec citation
Google