Radio Moris Sega Music Mauritius Ile Maurice - Afficher un message - Examination Fee SC & HSC
Afficher un message
  #86 (permalink)  
Vieux 26/06/2007, 13h17
Avatar de Dev
Dev Dev est déconnecté
Rambo Morisien
 
Date d'inscription: août 2006
Localisation: région Parisienne IDF
Messages: 5 519
Envoyer un message via Yahoo à Dev
Reprise des revendications pour les subventions SC/HSC

FRAIS D’EXAMENS
Reprise des revendications pour les subventions SC/HSC


Les élèves s’étaient mobilisés en mars pour rétablir les 50 % de subventions aux frais de SC et HSC.Ils reprennent glaive et bouclier pour monter de nouveau au front. Ceux qui avaient activement lutté, en début d’année, pour faire rétablir les 50 % de subventions pour les examens du School Certificate (SC) et Higher School Certificate (HSC) prévoient un premier rassemblement le 20 juillet, pour décider de la stratégie à adopter.

Alors que ces subventions étaient abolies dans le budget 2006-2007, le gouvernement est revenu, en partie, sur sa position. Il a institué une prise en charge intégrale de ces frais pour les familles touchant moins de Rs 7 500, subvention ramenée à 50 % pour celles avec au moins deux enfants qui participent à ces examens pour la première fois.

Par la suite, après trois manifestations massives d’élèves, avec une participation totale d’environ 15 000 jeunes, le gouvernement décidait finalement d’accorder une subvention de 25 % pour tous les autres cas.

Mais, pour la prochaine session de ces examens, les parents devront faire sans cette aide financière. Le budget 2007-2008 n’en a pas fait provision. Ce qui provoque la réaction de ceux qui étaient sur le devant de la scène pour le rétablissement des subventions. Yahya Paraouty, porte-parole du front commun pour le rétablissement des subventions de 50 %, est aux avant-plans. “Nous nous rendons compte que le gouvernement n’a pas du tout écouté la voix de la rue. Le problème reste entier et nous devons maintenant nous remobiliser”, confie-t-il.

Les composantes de la plate-forme (forces politiques d’opposition et centrales syndicales), se disent prêtes pour reprendre le combat. “Une première réunion pourrait avoir lieu le 20 juillet, dernier jour du second trimestre. C’est là que nous allons décider de la marche à suivre”, ajoute le porte-parole, en sa capacité de président de l’Union of Private Secondary Education Employees.

Il qualifie la formule que le gouvernement se propose d’appliquer d’être “au détriment de la population” et que le dernier exercice “l’a prouvé”, étant donnée que les familles aux revenus légèrement supérieurs à Rs 7 500 n’ont pu bénéficier de l’aide totale de l’Etat. “Selon nos calculs, sur les 30 000 candidats au SC et HSC, seuls 1 200 à 1 500 enfants ont eu droit à 100 % de subventions. Tous les autres, même ceux issus de familles en difficulté financière, ont dû se contenter de 25 %”, déplore Yahya Paraouty.





Patrick HILBERT
Réponse avec citation