Radio Moris Sega Music Mauritius Ile Maurice - Afficher un message - Kuma la vie longtemps ti été?
Afficher un message
  #16 (permalink)  
Vieux 15/06/2007, 17h27
Avatar de monica__95
monica__95 monica__95 est déconnecté
Super Fan RM
 
Date d'inscription: octobre 2004
Localisation: Ile de France...France
Messages: 3 939
La boutique Ah Toy racontée…

La boutique Ah Toy racontée…


L'histoire de la boutique Ah Toy, située aux angles des rues Mère Barthélemy et Raoul Rivet, nous est racontée par Lindsay Harris, un Mauricien établi en Australie. De passage à Maurice, récemment, notre interlocuteur se souvient…

" La boutique Ah Toy était un lieu de rencontre populaire et un pôle d'attraction de bon nombre de citadins dans les années 60. Cette fameuse boutique abrite des souvenirs ", affirme Lindsay Harris. Beaucoup de jeunes, dit-il, passaient leur temps à contempler le boutiquier Ah Toy et son frère, Ah Moy, en train de couper des journaux, les plier avant d'y étaler de la colle pour confectionner des cornets.

" Another common special was to order enn dipin sardinn ek piman konfi ", dit-il. Lindsay Harris se souvient également des morceaux de mangues confites, dont la simple vue faisait venir l'eau à la bouche. " On mangeait tout ça sur un bout de papier journal, nou pa ti per malad, telman li ti bon. E ziska ler nou tou ankor vivan ! ".

La compote de tamarin, le poson sale snœk coupé en tranches étaient aussi tentants. " Mo rapel mo mama ek mo gran-mer donn moi kas ek dir moi al pran de bout poson sale pou fer rougay tanto ".

Notre interlocuteur, ému, se remémore également la petite lampe à pétrole placée à l'intérieur d'une boîte en fer blanc, à côté de la deuxième porte donnant sur la rue Mère Barthélemy. De jeunes fumeurs y allumaient leurs cigarettes. " It had another use also. Shoemakers used the soot (la fumée qui avait noirci la boîte, ndlr) in their shoe trade ", souligne-t-il. Pour les adultes, la partie " taverne ", à l'arrière-boutique, était un point de rendez-vous tous les après-midi, juste avant le dîner. " There, most Papy had their apéritif either on their way from work or just walked there to meet some friends and have enn topet ".

Il se rappelle qu'à cette époque, si quelqu'un était pressé, il demandait de " met de dan enn " et le contenu était rapidement englouti. Les gajacks, eux, étaient toujours de bonne qualité. Et pour ceux qui choisissaient de rester debout à l'extérieur de la boutique, " there was always a lady with her réchaud charbon, her karay and all the necessary ingredients, cooking gato piman (ek so trou) qui ti degout so dilwil dan karay lor enn rayon bisiklet… ".

De toutes des boutiques du quartier, " la boutique Ah Toy était la meilleure ". On en avait l'illustration lorsque de grandes foules se réunissaient à Marie Reine de la Paix à l'occasion du 1er-Mai. " Après la messe, tout le monde convergeait vers la boutique Ah Toy, qui avait la réputation de vendre le meilleur rhum. C'était un arrêt incontournable pour ceux venant de la campagne, des villages lointains ".
Réponse avec citation