Radio Moris Sega Music Mauritius Ile Maurice - Afficher un message - Journée mondiale de l'environnement
Afficher un message
  #5 (permalink)  
Vieux 08/06/2007, 14h28
Avatar de Dev
Dev Dev est déconnecté
Rambo Morisien
 
Date d'inscription: août 2006
Localisation: région Parisienne IDF
Messages: 5 519
Envoyer un message via Yahoo à Dev


Réchauffement


Observée le 5 juin, la journée internationale de l'Environnement rappelle les graves dangers auxquels la Terre est exposée avec le réchauffement de la planète. Des élèves du New Educational Collège, à Bel-Air Rivière Sèche, y ont réfléchi et ont commencé à agir.
Nécessité
Karishma Budia (19 ans) : Avec le réchauffement de la planète, les êtres humains seront affectés. Le niveau de la mer montera et la couche d'ozone disparaîtra. Les rayons du soleil affecteront les individus gravement.
Samuel Beeharry (19 ans) : Le réchauffement menace l'humanité. C'est une menace réelle. Ce sont les gens qui sont responsables de cette situation. Nous commettons un véritable sacrilège. On peut toujours arrêter le massacre. Mais, il faut sensibiliser la population sur cette question.
Chaytun Mungur (19 ans) : La sensibilisation est nécessaire parce que beaucoup ne savent pas comment se fait le réchauffement de la planète. On brûle de la saleté, on pollue sans réfléchir aux conséquences.
Kumar Raghoober (17 ans) : Les gens ont toujours été négligents et cette négligence nous détruit aujourd'hui. C'est pourquoi nous travaillons pour la sensibilisation du public.
Khousbou Calleka (17 ans) : La déforestation continue. Les arbres sont abattus dans l'indifférence totale. Sans arbres, l'air ne sera plus filtré alors que la pollution continue.
Nitishi Rajhoonath (19 ans) : Les produits contenant du CFC, dont les déodorants, sont toujours utilisés. Et cela détruit la couche d'ozone.
Conscients
Karishma : Il est important de sensibiliser les jeunes pour les encourager à protéger l'environnement.
Kumar : Il faut faire des campagnes, des causeries, distribuer du matériel pour sensibiliser les gens. Les médias doivent aider dans cette tâche. Parce qu'il faut aider les populations à comprendre la présente situation et les encourager à prendre des mesures appropriées.
Samuel : Il faut prendre des actions dès maintenant parce que le problème nous concerne tous. Nous serons tous affectés de la même manière si une catastrophe écologioque intervient. Il faut aussi changer la mentalité des gens.
Faites
Kumar : Plantez des arbres au lieu de continuer la déforestation. Arrêtez d'utiliser les pesticides et les insecticides qui affectent l'environnement. Arrêtez de polluer l'air et arrêtez de gaspiller de l'essence. Pour les petits parcours, allez-y à pieds ou à vélo plutôt que dans un véhicule qui brûle de l'essence. Apprenez aussi à voyager en groupe plutôt que d'utiliser une voiture par personne.
Samuel : Réduisez votre consommation d'électricité. Parce que plus on en consomme, plus on doit brûler du carburant et ça pollue. Utilisez des ampoules économiques. Votre facture d'électricité sera moins élevée et vous consommerez moins d'électricité. Nous conseillons aussi aux parlementaires de s'organiser pour aller au Parlement dans un même autobus. Cela contribuera à réduire la pollution.
Chaytun : Pourquoi ne pas utiliser l'énergie solaire ? C'est plus économique et cela ne pollue pas. Cette énergie est totalement gratuite.
Karishma : La Banque Mondiale offre des financements pour la création de projets favorisant l'utilisation de l'énergie solaire. Le gouvernement aurait pu chercher à obtenir ces fonds. Cela nous aiderait grandement.
Kumar : Trop de personnes ne se sentent pas concernées par ce problème… Le gouvernement doit prendre les actions qu'il faut pour protéger la population.
Avenir
Karishma : Quand on entend parler de raz-de-marée aussi souvent, cela fait peur. J'ai peur pour l'avenir.
Kumar : Trop de personnes ne se sentent pas concernées par ce problème. Le gouvernement doit prendre les actions qu'il faut pour protéger la population.
Samuel : Les générations d'avant n'ont rien fait pour prévenir cette catastrophe. Si chacun prend des précautions, nous serons à l'abri. Si rien n'est fait, il n'y aura pas d'avenir. Il n'y aura plus de vie sur terre. Tout aura été brûlé ou noyé après la fonte des glaces.
Chaytun : Si cette fonte intervient, l'île Maurice sera particulièrement menacée. Où trouverons-nous refuge ?



SOS

Le réchauffement est une menace pour la planète. Si rien n'est fait pour arrêter les agressions faites contre l'environnement dans un futur proche, la vie sur terre sera infernale ! Le sort de la planète et de toute la vie qu'elle renferme est entre les mains de chaque individu. Chacun a le devoir et la capacité d'améliorer la situation en commençant, par exemple, par des gestes simples visant la protection de l'environnement. Mais, peu sont-ils à être conscients de leurs responsabilités et des conséquences de leurs actes. À Bel-Air Rivière Sèche, un groupe d'élèves du New Educational College a décidé de s'engager dans la sensibilisation de tout un chacun à travers des manifestations favorisant dialogue et éducation. Interpellés par la question alors qu'ils se préparaient pour un concours, dont le thème était le réchauffement planétaire, ils sont restés actifs, organisant des activités au niveau de leur collège et dans la région. Favorisant une approche directe, ils sont régulièrement sur le terrain pour en parler ou pour procéder à la distribution de matériel visant la sensibilisation. Soutenus par les responsables de l'établissement et aidés de leurs enseignants, dont MM. Rehaz Ally Seroo et Leerish Ramsurn, ils utilisent aussi l'outil informatique pour se faire entendre. À ce jour, 3 686 courriers électroniques ont été envoyés aux décideurs et autres personnes influentes, ici comme ailleurs. Leurs observations sont aussi partagées à travers leur blog : http://stopglobalwarming.nec.ac.mu/


Réponse avec citation