Radio Moris Sega Music Mauritius Ile Maurice - Afficher un message - Groupeman Descendant Esclave : " Une décision historique "
Afficher un message
  #1 (permalink)  
Vieux 03/04/2007, 15h09
christian1 christian1 est déconnecté
Sirdar
 
Date d'inscription: mars 2007
Messages: 285
Groupeman Descendant Esclave : " Une décision historique "

CHA State Lands (Amendment) Bill


Groupeman Descendant Esclave : " Une décision historique "


Ricardo Lalande, président du Groupeman Descendant Esclave, a qualifié d'historique la récente décision du gouvernement de permettre le rachat des terres des cités de l'ex-Central Housing Authority, à travers l'adoption du State Lands (Amendment) Bill.
Lors d'une conférence à Port-Louis, hier, M. Lalande a déclaré que " sa desizyon istorik-la reprezant bokou pou bann desandan esklav ". " Nou, le Groupeman Descendant Esclave, akeyir li avek bokou de satisfaksyon. Cette nouvelle a été particulièrement bien accueillie par de nombreux habitants des cités CHA ",a-t-il précisé.
Ricardo Lalande a rappelé qu'environ 19 000 familles sont concernées par ce projet de loi et qu'elles pourront désormais, grâce à leur nouveau statut de propriétaire, contracter des emprunts auprès de la Mauritius Housing Authority ou auprès d'institutions bancaires pour divers projets : rénovation de maison, lancement d'une PME… Pour lui, le gouvernement, en particulier le Premier ministre, Navin Ramgoolam, " œuvre pour une société équilibrée et respecte ses promesses ". " Maintenant le propriétaire peut rénover sa maison, s'il a des revenus réguliers, grâce à des loans auprès de la Mauritius Housing ou des banques ". Il a toutefois fait ressortir que " dans la pratique ", certains problèmes demeurent, notamment celui d'échelonner les baux à payer selon le revenu total du nombre d'habitants par maison. " Sertin fami pe pey mil, swa de mil ou trwa mil roupi an fonksyon bann reveni ou bien si ena trwa ou kat fami pe res dans mem lakaz. Et sa li pa zis. " Pour le Groupeman Descendant Esclave, l'Alliance sociale peut aller encore plus loin dans l'adoption de mesures d'aide aux familles modestes. Ainsi, la réalisation du projet d'une Family Court est attendue avec impatience car elle permettrait aux familles d'avoir recours à un avoué ou un avocat gratuitement. Les représentants de l'association disent attendre également l'adoption du Equal Opportunity Bill.
Ricardo Lalande a profité de ce point de presse pour commenter le dossier du Morne. Pour que le Morne soit nommé patrimoine mondial, il doit pouvoir bénéficier auprès de l'ensemble de la population d'un soutien important.
Le président de l'association a terminé son intervention sur le sujet du surpeuplement des prisons et a proposé que des mesures soient prises afin d'éviter que des suspects pour des délits mineurs soient reconduits en cellule pour n'avoir pas pu payer leur caution de Rs 1 000 ou de Rs 2 000. " On pourrait les relâcher sur parole, si ce ne sont pas des récidivistes bien sûr. Par ailleurs pour ceux qui ne peuvent pas payer d'amende, pourquoi ne pas leur faire faire des travaux communautaires. "

Réponse avec citation
Google