Radio Moris Sega Music Mauritius Ile Maurice - Afficher un message - Examination Fee SC & HSC
Afficher un message
  #80 (permalink)  
Vieux 15/03/2007, 11h21
Avatar de Dev
Dev Dev est déconnecté
Rambo Morisien
 
Date d'inscription: août 2006
Localisation: région Parisienne IDF
Messages: 5 519
Envoyer un message via Yahoo à Dev
SUBVENTIONS SC ET HSC
Les collégiens prévoient une grève générale

Ils persistent malgré la sourde oreille du gouvernement. Après deux marches de protestation, les étudiants délaissent l’école le 4 avril pour un rassemblement au Champ-de-Mars.

La deuxième manifestation, qui a eu lieu le 9 mars, à Rose-Hill, a rassemblé quelque 6 000 personnes.“Pen’s down !” C’est le mot d’ordre lancé aux étudiants du secondaire ce 4 avril. Au lieu d’aller au collège, ils sont invités à se rassembler au Champ-de-Mars à Port-Louis.

La plate-forme nationale, contre la suppression des subventions de 50 % des frais d’examens du School Certificate et du Higher School Certificate, estime que cette action est nécessaire même si bon nombre de parents auront déjà payé les fees d’ici là.. Parallèlement, les syndicats pourraient prendre part à la désobéissance civile en signe de protestation ce 4 avril.

“Nous ferons la grève pour montrer la colère et le mécontentement de la population face à l’attitude passive du gouvernement sur la question, explique Yahya Paraouty, principal porte-parole de la plate-forme nationale. Nous voulons aussi le pousser à revenir sur sa position dans le cadre du prochain budget.”

Pour l’instant, la plate-forme n’a pas encore décidé si le 4 avril se résumera à une grève et un rassemblement où s’il y aura aussi une marche de protestation à travers Port-Louis. Le comité élargi en décidera probablement lors de sa réunion prévue cet après-midi. Même si les chances semblent maintenant très faibles que le gouvernement réintroduise la subvention de 50 %, la plate-forme nationale maintient toutefois sa troisième manifestation qui aura lieu le vendredi 23 mars à Flacq.

La première, le 22 février à Port-Louis, a réuni plus de 5 000 personnes, dont des étudiants pour la plupart, et la seconde, à Rose-Hill, vendredi dernier, en a rassemblé quelque 6 000.


Manifestation au collège Aleemiah

Du côté des animateurs de la plate-forme nationale, le refus du gouvernement de reconsidérer la question des subventions ne surprend pas. “Un grand nombre a quand même exprimé leur mécontentement concernant cette mesure, ajoute Yahya Paraouty. Nous pensions que le gouvernement allait, au moins, ouvrir le dialogue mais son intransigeance nous a vraiment déçus.”

Si les familles, touchant moins de Rs 7 500, seront subventionnées à 100 %, il ressort qu’un certain nombre de postulants (environ 5 000) n’auront pas cette chance. “J’ai deux enfants qui participent aux examens cette année et mon mari et moi, nous avons un salaire de base de moins de Rs 7 500, mais les officiers de la Sécurité sociale n’ont pas accepté notre dossier, se plaint une mère de famille à sa sortie du bureau du ministère. En prenant en considération mes heures supplémentaires, ils arrivent à plus de Rs 7 500. Je ne sais vraiment pas quoi faire.”

L’Union of Private Secondary Education Employees, dont le président est Yahya Paraouty, tient aussi une manifestation demain devant le collège Aleemiah à Phoenix. Cette protestation provient des “multiples problèmes” auquel ferait face cet établissement secondaire. Le gouvernement avait, l’année dernière, mis un comité sur pied pour résoudre les problèmes du collège, et qui avait d’ailleurs fait des recommandations en ce sens. Mais il s’avère que le comité ne s’est pas réuni depuis plusieurs mois.

“Le ministère de l’Education et la Private Secondary Schools Authority, sont impuissants, affirme Yahya Paraouty, et jusqu’à présent, le climat n’a pas changé au collège Aleemiah.” À travers la protestation de demain, les manifestants demanderont aux autorités concernées d’intervenir une fois pour toutes.





Patrick HILBERT
Réponse avec citation