Radio Moris Sega Music Mauritius Ile Maurice - Afficher un message - dossier Santé à Moris
Afficher un message
  #15 (permalink)  
Vieux 09/03/2007, 12h31
Avatar de Dev
Dev Dev est déconnecté
Rambo Morisien
 
Date d'inscription: août 2006
Localisation: région Parisienne IDF
Messages: 5 519
Envoyer un message via Yahoo à Dev
QUESTIONS À…
Cassam Hingun Cardiologue


C’est quoi le mauvais cholestérol ?

Le mauvais cholestérol est dû à deux facteurs. Il peut être endogène, c’est-à-dire c’est le corps, principalement le foie, qui en produit. Ou c’est l’alimentation qui contribue à la fabrication du mauvais cholestérol. Il faut contrôler la quantité de beurre, de fromage, de charcuterie, et du jaune d’œuf, consommé.

Le mauvais cholestérol fait des dépôts de graisse dans les artères, ce qui les bouchent, provoquant ainsi de multiples complications.


Qu’en est-il du bon cholestérol ?

Lui, il joue le rôle de “scavenger”. Le bon cholestérol nettoie les artères et empêche les dépôts de graisse. L’huile d’olive, le poisson et les exercices réguliers peuvent contribuer à la production du bon cholestérol.


Quels sont les risques d’un fort taux de cholestérol ?

Les risques sont importants. Les dépôts de cholestérol durant des années épaississent les artères et celles-ci perdent de leur élasticité. D’où les ruptures au niveau des parois provoquant des thromboses et des crises cardiaques.

La formation des caillots dans les artères est aussi un risque. Tout cela peut provoquer un infarctus entraînant la mort subite. Les douleurs à l’estomac sont une indication.

La mort subite en cas d’infarctus intervient en cas de troubles du rythme cardiaque. La chute de la tension peut aussi aggraver le problème même si elle ne provoque pas la mort.

Mais il faut savoir qu’il n’y a pas que les artères du cœur qui sont concernés. Les artères du cerveau, et des vaisseaux du cou peuvent également être affectées par le mauvais cholestérol.


Quel traitement prodigué en cas d’un taux anormal du cholestérol ?

C’est surtout au niveau de la prévention qu’il faut agir. L’alimentation, comme cité plus haut, doit impérativement être contrôlée. Les diabétiques, les hypertendus et les obèses doivent être doublement vigilants.

Pour le contrôle du cholestérol, l’aspirine est souvent prescrite. Il y actuellement un arsenal d’autres médicaments très efficaces, dont les plus connus, les statines.

Dans 10 % des cas, la prise de ces médicaments sur une longue durée peut provoquer des douleurs musculaires mais compte tenu du bien-fait, ces douleurs ne devraient pas être préoccupantes.

En cas d’un taux très élevé de cholestérol, un traitement médicamenteux peut réglementer le taux mais celui-ci reste quand même élevé et présente toujours des risques.



Propos recueillis par
Jane L.O’NEILL
Réponse avec citation