Radio Moris Sega Music Mauritius Ile Maurice - Afficher un message - Examination Fee SC & HSC
Afficher un message
  #57 (permalink)  
Vieux 12/02/2007, 07h26
Rocco Rocco est déconnecté
Super Fan RM
 
Date d'inscription: août 2004
Localisation: London UK
Messages: 3 908
Envoyer un message via Yahoo à Rocco
Dire moi ene cout, ki la porte ca fami la pou alle tapper pou aide zote?
Si ca banne zenfants la ti trainent les rues, attack et cokin dimoune, dans la prostitution ou dans la drogues. L'etat ti pou depense 10 fois plus lor zote ki lor zote fees d'examins.
SOUVENT CHEMIN COURTE TOMME PLU LONGUE>

Rocco


SC & HSC : trois candidats dans une famille Danielle (à gauche) sera soulagée si sa famille se qualifie pour la subvention. Elle l’échappera belle ou pas ? La famille Rigobert de Cité Mangalkhan vit dans le suspense. «Cette situation me stresse», déclare Elodie, 16 ans, étudiante en Form V au SSS de Forest-Side. «On dit partout que l’éducation est gratuite et ce n’est pas vrai», ajoute-t-elle, d’un ton vif. Sa soeur Helena, 19 ans, en HSC au collège BPS, est plus calme. Vincent, 17 ans, en SC au collège St-Helena, n’est pas encore rentré.

Danielle, machiniste, et Eddie, peintre en bâtiment, tous deux la quarantaine, ont quatre enfants. Les trois premiers se préparent aux examens de Cambridge. Warren est en Forme III. La famille obtiendra-t-elle la subvention de 50 % ? Ses revenus ne semblent pas dépasser la barre des Rs 7 500. Mais, si la mère reçoit un salaire inférieur à ce seuil, le salaire du père n'est pas fixe.
Le ministère de la Sécurité sociale devra trancher après enquête. Même si les Rigobert ont économisé, ils ont entamé des démarches : "On savait que les enfants allaient prendre part aux examens. Mais, si on ne paye pas, ce sera un énorme soulagement.". Les enfants partagent cet avis : "C'est une situation difficile pour nos parents. On ne prend pas de leçons et on veut continuer nos études." Elodie a même pensé à passer l'épreuve l'an prochain : "Je ne veux pas décevoir mes parents s'ils doivent débourser autant d'argent."
Helena a travaillé pendant les vacances pour gagner un peu d'argent : "J'ai continué, la rentrée venue, mais c'était trop dur."
À la maison, les trois jeunes comprennent la situation et sont solidaires. Les parents leur rappellent toutefois que c'est peut-être leur première et dernière chance, car, s'ils échouent, la famille n'aura probablement pas les moyens pour une deuxième tentative. Eddie Rigobert estime que sa situation devrait être prise en considération : "Quand mon aînée a pris part au SC, j'ai dû emprunter environ Rs 3 000 de l'école." Le couple ne veut pas s'endetter. Espérons que la chance sera de son côté.
Réponse avec citation